Société

FRANCE : « Tu es belle Brigitte », des Français défendent leur 1ère Dame

Voulant défendre la Première dame française, devenue ces derniers temps la cible d’insultes, des artistes locaux ont décidé de créer et de déployer sur le pont des Barris à Périgueux une banderole avec un message de soutien destiné à Brigitte Macron. Après avoir été la cible d’insultes lancées par le chef d’État brésilien Jair Bolsonaro et par l’un de ses ministres, Brigitte Macron a reçu le soutien de Français qui ont déployé une banderole noire avec écrit dessus en lettres blanches «Tu es belle Brigitte» samedi 7 septembre sur le pont des Barris à Périgueux, rapporte France Bleu. Le quotidien a retrouvé les deux artistes locaux, Klemere et ADNX, à l’origine du message. «Ça dépasse complètement la politique, c’est juste une attaque contre une femme (…) Bolsonaro, c’est l’archétype du macho autoritaire. On cherche à dé-normaliser le machisme et les travers de la société en général», a expliqué Klemere, qui a eu l’idée de la banderole. Ils ont ajouté que leur message, déployé sur le pont, visait à réunir les gens. «Le pont, c’est fait pour réunir les gens. Notre message a la même vocation», ont-ils dit.
Insultes envers Brigitte Macron
À la fin du mois d’août, Jair Bolsonaro, s’est moqué de la première dame française sous un commentaire Facebook concernant son physique, avant de le retirer. Jeudi 4 septembre, son ministre de l’Économie, Paulo Guedes, a déclaré en public, avant de présenter ses excuses, que Brigitte Macron, était «vraiment moche».
Suite à ces insultes, la fille de Brigitte Macron a décidé de prendre la défense de sa mère. Dans un message vidéo posté sur Twitter, Tiphaine Auzière ne cite pas le nom de la première dame, mais laisse entendre qu’il s’agit bel et bien d’elle, appelant la société à réagir face à la misogynie. Elle a ainsi invité les internautes à s’ériger eux aussi face à ces comportements à l’aide du hashtag #balancetonmiso. Le quotidien relève que la première dame française a reçu beaucoup de messages de soutien sur Twitter, accompagnés du hashtag #DesculpaBrigitte.
AVEC SPUTNIK

Hits: 51

Partagez cet article