Sport

FORFAIT CONTRE BC BALLERS A LA LIPROBAKIN : Yasin Syla appelé à s’assumer

Le match entre le BC Ballers et le BC De Bonhomme pour le compte de la 15ème journée du championnat 2020-2021 qui s’est joué samedi 24 avril 2021 au stadium des martyrs s’est arrêté brusquement au 1er quart temps, quelques minutes seulement après le début de la rencontre à la suite du refus par le coach du BC Ballers, Yasin Syla, de quitter les installations sur ordre de Trésor N’Ganga N’Kaba président de la LIPROBAKIN qui, peu avant le coup d’envoi de cette explication, avait donné l’ordre aux arbitres de faire évacuer l’entraîneur du BC Ballers des installations sportives du fait qu’il entretenait et encourageait une bande de supporters prêts à se dénuder en scandant des insanités pendant leur animation en soutien à cette formation. Face à ce comportement pour le moins inacceptable, le président de la LIPROBAKIN avait alors décidé de mettre un terme à ce genre d’égarements qui n’honorent ni le basket-ball et encore moins la ligue qu’il dirige. «Ne suis-je pas le garant du respect de l’ordre publique, de la discipline au basket-ball à Kinshasa ? Je ne peux tolérer aucun écart de conduite ou de langage au basket-ball», avait-il martelé. Alors qu’il avait dans un premier temps accepté, sous la pression des membres de son équipe, de quitter le stadium pour permettre le bon déroulement de la rencontre, Yasin Syla est revenu sur les lieux avoir passé un coup de fil à une personne «haut placé» à la présidence de la République et ameuté par la même occasion la presse pour raconter «sa version des faits». Exaspéré par l’attitude de Yasin Syla, le président de la LIPROBAKIN avait demandé aux arbitres d’appliquer les règlements qui accordent trois minutes réglementaires à un récalcitrant de quitter les installations sportives. C’est faute Yasin Sila de ne pas avoir obtempéré aux injonctions des référées qu’il a été mis fin à une rencontre qui promettait de tenir tout le monde en haleine. Aussi, le BC Ballers a-t-il écopé d’un forfait pour ce match avorté contre BC De Bonhomme, selon les Règlements de la LIPROBAKIN. Yasin Syla aura ainsi fait perdre à son équipe deux précieux points qui comptait pour la suite de la compétition. De plus, ce forfait risque de compromettre les chances de cette formation qui aspire à accéder à la deuxième phase du championnat, passage obligé pour participer au play-off et prétendre au titre de la saison. Ce que disent les règlements A ce sujet, les RGS de la FEBACO énoncent en leur article 3 que «les RGS sont applicables aux organes de la FEBACO et à ses structures internes (Ligues, Ententes…), aux clubs affiliés et à leurs dirigeants, aux arbitres et commissaires techniques, mais aussi aux entraîneurs, joueurs et à toutes personnes ayant une relation directe ou indirecte avec la gestion, la pratique et la promotion du basket-ball». Ensuite, selon le 1er paragraphe de l’article 5, «les parties visées (dans l’article 3) s’obligent à éviter tout comportement, écrit ou correspondance de nature à porter atteinte à l’image, à la réputation et à la considération du basket-ball, de ses instances et ses dirigeants». Et puis, article 166, «l’entraîneur a entre autres obligations de prêcher par l’exemple dans sa conduite». Puis, «sera suspendu pour trois mois, tout entraîneur qui injurie ou menace un officiel, un membre du Bureau exécutif fédéral (BEF) de la FEBACO, d’une ligue ou entente (article 485)», et, enfin, «un entraîneur qui manifeste une attitude irrévérencieuse envers un dirigeant de club, de commission ou du BEF de la FEBACO….sera suspendu pour deux mois». Reste à savoir si le Bureau exécutif provincial de la LIPROBAKIN a respecté certaines dispositions des mêmes RGS. Mais, de toute évidence, il y a eu entorse à la procédure car en fait, l’article 85 dispose que «nul ne peut être suspendu sans avoir au préalable été entendu sur procès-verbal», et «pour l’application des sanctions, l’instance sportive prendra en considération la conduite générale du réfractaire : langage, discipline et, éventuellement, ses excuses (article 394)». Par ailleurs, on rappelle que son nom ne figurant nulle part sur la fiche d’engagement du BC Ballers, officiellement Yasin Syla n’est donc pas membre effectif de ce club. Poursuite du championnat à la LIPROBAKIN Entretemps, à deux semaines de la fin de la première phase du championnat 2020-2021, la compétition se poursuit bel et bien. A la 15ème journée de ce marathon, en version masculine, le BC Espoir Fukash est en tête du classement avec 29 points pour 15 matches joués, suivi du BC Terreur (28 pts pour 15 matches joués), BC Don Bosco (26 pts pour 16 matches joués), BC SCTP (25 pts pour 13 matches), BC Ballers (24 pts pour 17 matches plus 1 forfait), BC New Gen (23 pts). En version féminine, BC CNSS (14 pts pour 7 matches livrés), BC Arc-En-Ciel (13 pts), BC Dragons (12 pts), BC Hatari (10 pts)… Come back du BC Lingwala à l’EUBAKIN-Ouest A l’Entente urbaine de basket-ball de Kinshasa-Ouest (EUBAKIN-OUEST), on note le retour en championnat du BC Lingwala, après 4 ans de mise à l’écart résultant de la mauvaise conduite de ses composantes. Dimanche 25 avril dernier au stadium des Martyrs, l’équipe a battu le BC Jourdain, un club du même quartier, par 51-33. HERMAN MALUTAMA

Hits: 26

Partagez cet article