Economie

FINANCES PUBLIQUES : Le cadre macro-économique maintenu stable

Au cours de leur traditionnelle réunion du comité de conjoncture économique portant sur la période du 1er au 5 février 2021, les membres du gouvernement et les experts de la FEC et de l’ANEP assurent assuré noté, concernant la note de conjoncture économique, une décélération du rythme de formation des prix intérieurs. Ils ont établi en effet, que le taux d’inflation est à 0,090%, contre 0,129% la semaine précédente tandis que la baisse en glissement annuel est de 93,20% pendant qu’il est constaté une légère dépréciation de 0,07% à l’indicatif et une stabilité relative au parallèle du franc congolais face au dollar américain, situant à 1980,35 FC à l’indicatif et à 2015,33 au parallèle. Les réserves internationales sont en augmentation de 1,53%.
Le dossier du secteur minier renseigne que les prix du cuivre, du zinc, de l’or et du manganèse ont sont en baisse, tandis que ceux du cobalt, de l’étain et de l’argent ont augmenté. Il est fait état, quant à la situation épidémiologique, de 714 nouvelles contaminations au Coronavirus dont 459 à Kinshasa, et 1 nouveau cas de l’épidémie à virus Ebola à Butembo (Nord-Kivu).
La période sous examen, selon la vice-première ministre, ministre du Plan est marquée par l’organisation du 6 au 7 février du 34eme sommet de l’Union Africaine, au cours duquel le Chef de l’Etat RD congolais a été investi président de l’UA, la tenue à Lubumbashi du forum de l’Initiative pour la Transparence de l’industrie Extractive (ITIE), pour améliorer les outils de la mise en œuvre de l’ITIE en RDC, ainsi que le report de l’échéance fiscal du 1er février au 31 mars par le gouverneur de la ville de Kinshasa.
JM

Vues : 93

Partagez cet article