Sport

FECOFA/AU SUJET DES LEOPARDS : Tirs croisés entre Omari et Binamungu

A la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) rien ne va plus entre Constant Omari Selemani, son président, et Théobald Binamungu ru Bimbura, le n° 2. Ces deux responsables n’émettent plus sur la même longueur d’onde depuis les deux matches nuls concédés par l’équipe nationale senior A, les Léopards, face aux Panthères du Gabon (0-0), jeudi 14 novembre à Kinshasa, et les Scorpions de la Gambie (2-2), le 18 novembre 2019 à Banjul, en matches des éliminatoires de la CAN Cameroun 2021. En séjour à Goma (Nord-Kivu), le vice-président de la FECOFA et coordinateur des équipes nationales a, dans une interview exclusive accordée à CONGOPROFOND.NET le mardi 19 novembre dernier, taclé le staff technique pour manque des résultats depuis leur arrivée à la tête du staff technique, en soulignant qu’ils ont fait la honte du pays.

« Le staff technique nous doit des explications claires pour que nous sachions ce qui n’a pas marché exactement… », a déclaré Théo Binamungu. Et de poursuivre : « Nous avons fait la honte au peuple congolais, nous avons fait honte à nous-mêmes. Il n’est pas normal que nous ayons appris à jouer au football en Gambie. Ce n’est pas normal que le Gabon nous tienne en échec chez nous. Ce n’est pas une fierté du peuple congolais ça ! Nous devons rectifier rapidement le tir et nous dévons faire en sorte qu’on puisse laver la honte de la population congolaise. Ainsi, le staff technique sera appelé à nous fournir plus d’explications. Qu’est-ce qui n’a pas marché? Nous savons que nous avons des joueurs de grande qualité et nous refusons de commencer à qualifier les Léopards sur base de calculatrice. C’est fini cette aventure-là », a-t-il dit sur un ton ferme. Constant Omari, quant à lui, reste confiant et croit à la qualification de l’équipe congolaise à la CAN Cameroun 2021. Contacté par nos amis de Konisport, Omari a témoigné sa confiance sur l’entraineur Christian N’sengi Biembe Sese Seko ; en rappelant que ce dernier a un contrat de six mois et que la FECOFA aura l’intention de changer l’entraineur après ce délai, si seulement ce dernier ne répond pas aux attentes placées sur lui. Il a conclu, en insistant que, « pour l’instant on est loin de cette alternative car l’entraineur a la confiance de tout le monde ». Selon nos sources, cette contradiction traduit un malaise qui régnait déjà au sein de cet organe. « Les membres de la fédération entre eux n’ont pas été tous d’accord pour la nomination de N’sengi Biembe à la tête du staff technique des Léopards après le départ de Florent Ibenge », a confié une source digne de foi. A l’en croire, N’Sengi Biembe aurait été placé à la tête de ce staff par la volonté du seul président de la fédération, alors que Théo Binamungu et Luc Mangala envisageaient un entraîneur expatrié pour remplacer le démissionnaire, Florent Ibenge. C’est ce qui explique la réaction du coordinateur des équipes nationales et la réplique immédiate de Constant Omari.

D.MB

Hits: 56

Partagez cet article