A la une Politique

FATSHI ET JKK ONT DEBLOQUE DIMANCHE : Gouvernement : 66 sans Bahati

D’équipe gouvernementale aussi difficile à composer, les Congolais ne se souviennent pas. Mais il est finalement là : avant de s’envoler pour le Japon, le président de la République, Félix Tshisekedi, a signé l’ordonnance nommant les membres du premier gouvernement de sa mandature. Comme attendu, ou presque, elle est composée de 66 membres : 5 vices-premiers ministres; 10 ministres d’Etat; 34 ministres et ministres délégués ; et 17 vice-ministres. Le nouvel exécutif tranche nettement tant par une représentativité revendiquée des provinces ou groupe de provinces du pays que par le nombre et l’importance des portefeuilles confiés au genre et le renouvellement des membres qui le compose.
Ainsi que l’a sommairement expliqué le 1er ministre Ilunga Ilunkamba lundi 26 août 2019 aux petites heures du matin, le Grand Kasaï natal du chef de l’Etat s’adjuge le gros lot avec 25 % des strapontins, suivi du Grand Kivu (22 %), du Grand Katanga (15 %), du Grand Bandundu (14 %), du Grand Equateur (9 %), du Kongo Central (9 %) et de la Grande Orientale (6 %). La proportion des hommes, évaluée à 83 %, est de loin supérieure à celle des femmes (17 %), mais à la différence des équipes gouvernementales précédentes, les femmes y sont mieux loties qu’avec les sempiternels ministères du Genre et des Affaires Sociales.
Une dame devient ainsi Vice-premier ministre (Plan), et trois autres sont ministres d’Etat (Affaires Etrangères, Emploi, Genre). 4 autres sont nommées ministres (Fonction publique, Economie Nationale, Affaires sociales et Ministre près le 1er ministre), et trois autres occupent les fonctions de vice-ministres.
Le gouvernement Sylvestre Ilunga est neuf à 76,9 %, selon l’évaluation faite par Ilunga Ilunkamba du taux de représentation des ministres n’ayant jamais fait partie d’un gouvernement, contre 23 % d’anciens ministres. Des statistiques qui marquent une nette volonté de reconfiguration de la classe politique et de changement, un peu pour marquer les esprits. Même si les équilibres des forces politiques en présence, notamment au parlement, ne s’en trouvent guère bousculés.
C’est, selon les informations parvenues au Maximum, la cause de l’énorme retard enregistré dans la publication de l’équipe Sylvestre Ilunga. Jeudi 22 août 2019, la publication de l’équipe gouvernementale pourtant annoncée par le président lui-même au cours d’un bref séjour à Luanda, n’a pas eu lieu. Ilunga n’avait pas pu remettre la liste gouvernementale, et le rendez-vous renvoyé au samedi 23 août s’est soldé par une fin de non-recevoir du Chef de l’Etat. Fatshi exigeait la représentativité de toutes les provinces du pays et l’insertion d’une structure chargée des personnes vivant avec handicap, avait expliqué le 1er ministre aux médias conviés à découvrir la composition de son équipe.
Plus que des problèmes techniques
Il y avait bien plus que ces préoccupations techniques. Selon des sources proches du dossier, les provinces de Kinshasa, de la Mongala et du Tanganyika n’étaient pas effectivement représentées dans la première mouture Ilunga, mais il subsistait surtout des désaccords autour des profils de certains membres du gouvernement. Tshisekedi se serait farouchement opposé à la nomination d’un ancien membre de l’équipe gouvernementale aux fonctions de ministre des finances, et Kabila n’entendait guère voir Modeste Bahati et un membre de son aile AFDC-A dissidente du FCC figurer dans l’équipe Ilunga Ilunkamba.
Les deux accrocs, les tous derniers, n’ont été surmontés que dimanche 25 août 2019, après que le président de la République honoraire et son successeur se furent rapidement rencontrés. José Sele Yalaguli, ancien directeur de cabinet d’Augustin Matata Ponyo au ministère des Finances et à la primature, jusque-là patron de la Direction Générale des Finances a ainsi été nommé au ministère des Finances. Et l’aile Bahati de l’AFDC/A était sacrifiée sur l’autel de la bonne entente entre les chefs.
Derrière Modeste Bahati, c’est en fait l’Union Européenne et les puissances occidentales hostiles au souverainisme affiché par l’ancien chef de l’Etat de la RDC qui étaient à la manœuvre, croient savoir nos sources. « Les Européens ont tenté un rééquilibrage des forces politiques à Kinshasa et mis le paquet pour soutenir l’élection de Bahati Lukwebo », indiquent ces sources. Qui rappellent qu’au Sénat il y a peu, d’importantes sommes d’argent avaient été mises en jeu pour obtenir la désignation au perchoir de ce pion des Occidentaux : « des sénateurs se sont vus proposer des montants frôlant les 40.000 Euros par personne », souffle au Maximum une source qui explique que ce n’est pas Bahati qui affrontait Joseph Kabila mais plutôt les Occidentaux. « Accepter le président de l’AFDC-A dans l’équipe gouvernementale équivalait à accepter une présence étrangère. Une ingérence trop grave pour être digérée par Kabila», explique-t-on encore. Ci-après, la composition de l’équipe gouvernementale :
A. VICE-PREMIERS MINISTRES
1. Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et Affaires coutumières : M. Gilbert Kankonde Malamba (UDPS)
2. Vice-Premier ministre, ministre de la Justice et Garde des sceaux : M. Célestin Tunda ya Kasende (PPRD)
3. Vice-Premier ministre, ministre du Budget: M. Jean-Baudouin Mayo Mambeke (UNC)
4. Vice-Premier ministre, ministre du Plan: Mme Elysée Munembwe Tamukumwe (PPRD)
5. Vice-Premier ministre, ministre des Infrastructures et Travaux publics : M. Willy Ngoopos Sunzhel
B. MINISTRES D’ETAT
1. Ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères : Mme Marie Tumba Nzeza (UDPS)
2. Ministre d’Etat, ministre de la Coopération internationale, intégration régionale et Francophonie : M. Pépin Guillaume Manjolo Buakila
3. Ministre d’Etat, ministre des Hydrocarbures : M. Rubens Mikindo Muhima (UDPS)
4. Ministre d’Etat, ministre de Décentralisation et Réformes institutionnelles : M. Azarias Ruberwa Manywa
5. Ministre d’Etat, ministre des Ressources hydrauliques et de l’électricité : M. Eustache Muhanzi Mubembe
6. Ministre d’Etat, ministre de l’Emploi, travail et prévoyance sociale : Mme Nene Nkulu Ilunga (AFDC-A)
7. Ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et Techniques : M. Willy Bakonga Wilima (PPRD)
8. Ministre d’Etat, ministre du Genre, famille et enfant: Mme Béatrice Lomeya Atilite (PPRD)
9. Ministre d’Etat, ministre de l’Urbanisme et habitat : M. Pius Muabilu Mbayu Mukala
10.Ministre d’Etat, ministre de la Communication et Médias: M. David Jolino Diwanpovesa Makelele ma-Muzingi (UNC)
C. MINISTRES
1. Ministre de la Défenses nationale et Anciens combattants : M. Aimé Ngoy Mukena (PPRD)
2. Ministre de la Fonction publique: Mme Yollande Ebongo Bosongo
3. Ministre des Finances : M. José Sele Yalaghuli (PPRD)
4. Ministre de l’Economie nationale: Mme Acacia Bandubola Mbongo
5. Ministre du Portefeuille : M. Clément Kuete Nimy Bemuna (PPRD)
6. Ministre du Commerce extérieur : M. Jean-Lucien Bussa Tongba
7. Ministre des Mines : M. Willy Kitobo Samsoni
8. Ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’Information et de la Communication : M. Augustin Kibassa Maliba (UDPS) 9. Ministre de la Santé : M. Eteni Longondo (UDPS)
10. Ministre des Droits humains: M. André Lite Asebea (Alliance CCU & Alliés)
11. Ministre des Relations avec le Parlement: M. Déogratias Nkusu Kunzi Bikawa (PPRD)
12. Ministre de l’Environnement et Développement Durable : M. Claude Nyamugabo Bazibuhe (PPRD)
13. Ministre des Transports et Voies de Communications : M. Didier Mazengu Mukanzu
14. Ministre de l’Agriculture : M. Jean Joseph Kasonga Mukuta
15. Ministre de la Pêche et Elevage: M. Jonathan Bialosuka Wata
16. Ministre du Développement Rural: M. Guy Mikulu Pombo
17.Ministre des Affaires Sociales: Mme Rose Boyata Monkaju (UDPS) 18.Ministre des Actions Humanitaires et Solidarité Nationale : M. Steve Mbikayi Mabuluki (AFDC-A)
19. Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire : Monsieur Thomas Luhaka Losendjola (ADU)
20. Ministre de la Recherche scientifique et innovation technologique: Monsieur José Mpanda Kabangu (ADRP)
21. Ministre des Affaires foncières: Monsieur Aimé Sakombi Molendo (UNC) 22.Ministre de l’Industrie : Monsieur Julien Paluku Kahongya (AAB) 23.Ministre de la Formation professionnelle, arts et métiers : Monsieur John Ntumba Panumpakole
24. Ministre de l’Aménagement du territoire : Monsieur Aggée Aje Matembo Toto
25. Ministre des Classes moyennes, des Petites et Moyennes Entreprises, Artisanat : Monsieur Justin Kalumba Mwana Ngongo (ATIC)
26. Ministre de la Jeunesse et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté: Monsieur Eraston Kambale Tshongo
27. Ministre des Sports et Loisirs : Monsieur Marcel Amos Mbayo Kitenge 28.Ministre du Tourisme : Docteur Bonkulu Zola Yves
29. Ministre de la Culture et des Arts : Monsieur Jean-Marie Lukundji Kikuni 30.Ministre près le Président de la République: Monsieur André Kabanda Kana (CACH)
31. Ministre près le Premier ministre : Madame Jacqueline Penge Sanganyoi (PPRD)
D. MINISTRES DELEGUES
1. Ministre Délégué auprès du ministre de la Défense nationale et Anciens combattants chargé des Anciens combattants : Monsieur Sylvain Mutombo Kabinga (UDPS)
2. Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières chargé des Affaires coutumières : M. Eyrolles Michel Mvunzi Meya
3. Ministre Délégué auprès du ministre des Affaires sociales chargé des Personnes vivant avec Handicap et autres personnes vulnérables : Mme Irène Esambo Diata
E. VICE-MINISTRES
1. Vice-Ministre de la Justice: M. Bernard Takahishe Ngumbi
2. Vice-Ministre de l’Intérieur : M. Innocent Bokele Walaka
3. Vice-Ministre du Plan : M. Freddy Kita Bukusu
4. Vice-Ministre du Budget: M. Félix Momat Kitenge (PPRD)
5. Vice-Ministre des Affaires étrangères et Congolais de l’Etranger : M. Raymond Tchedya Patay
6. Vice-Ministre de la Coopération Internationale et Régionale: M. Valery Mukasa Mwanabute
7. Vice-ministre des Hydrocarbures : M. Moussa Mondo
8. Vice-Ministre des Ressources Hydrauliques et Electricité: M. Papy Pungu Lwamba (PPRD)
9. Vice-Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique: M.Didier Budimbu Ntubuanga
10. Vice-Ministre, Ministre des Finances : M. Mata M’Elanga Junior
11. Vice-Ministre de l’Economie Nationale : M. Didier Lutundula Okito (AFDC/A)
12. Vice-Ministre des Mines : Mme Alpha Denise Lupetu Tshilumbayi
13. Vice-Ministre de la Santé : M. Albert Mpeti Biyombo (RIA)
14. Vice-Ministre de l’Environnement : Mme Jeanne Ilunga Zaina
15. Vice-Ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire : Mme Liliane Banga Lwaboshi
16. Vice-Ministre des Transports et Voies de communication : M. Jacques Yuma Kipuya
17.Vice-Ministre de la Formation Professionnelle, Arts et Métiers : M. Germain Kambinga Katomba (Le Centre).
J.N.

Hits: 158

Partagez cet article