A la une Politique

FARDC : Coup de jeune pour la grande muette

Au terme d’une série d’ordonnances signées et rendues publiques le samedi 14 juillet 2018, le président de la République, Commandant suprême des Forces Armées de la RD Congo a retraité, promu et muté plusieurs officiers généraux. Des décisions à grande échelle qui interviennent à un moment décisif et restructurent de fond en comble les forces de sécurité et défense de la RD Congo. Joseph Kabila aura ainsi attendu 15 ans pour donner cette ossature fonctionnelle à des forces armées classées parmi les plus performantes du continent depuis quelques années.
Sous le signe de l’efficacité
La caractéristique principale de l’équipe placée aux commandes de la « grande muette » rd congolaise semble être l’efficacité au sein d’une armée résolument tournée vers l’avenir. Kabila a envoyé à la retraite un certain nombre d’officiers généraux et promu une nouvelle génération, inscrivant ainsi l’organisation militaire du pays dans la durée. Au sommet de la pyramide a été placée le très discret Lieutenant-Général Célestin Mbala Munsense, nommé Chef d’Etat-Major Général des FARDC. Une véritable carpe et un exemple type de soldat discipliné que cet officier général qui, pourtant, passe aux yeux des initiés pour un des plus proches collaborateurs militaires du Président depuis plus de dix ans. Originaire de la province du Kasaï, Célestin Mbala s’est longtemps occupé de l’Etat-Major particulier du chef de l’Etat, avec une loyauté suffisamment exemplaire pour que Joseph Kabila décide de lui confier aujourd’hui les rênes de l’armée nationale. Il remplace le Général Didier Etumba Longila, ancien de l’Ecole royale militaire de Bruxelles admis à faire valoir ses droits à la retraite mais néanmoins retenu comme conseiller militaire du chef de l’Etat.
Pyramide Mbala-Amisi-Bongwangela
Avec l’arrivée des généraux Amisi Kumba Gabriel et Bongwangela Jean-Pierre nommés respectivement chefs d’état-major généraux adjoints chargés respectivement des opérations et des renseignements, de l’administration et de la logistique, Joseph Kabila donne carrément un coup de jeune aux FARDC, sans négliger les impératifs d’efficacité des résultats sur le terrain des opérations. Formé à l’ex EFO (Ecole de Formation des Officiers) de Kananga, Gabriel Amisi Kumba a été de tous les fronts en RD Congo depuis la fin de la décennie ’90 et est demeuré chargé des opérations militaires à différents échelons depuis des années. Presqu’autant que son collègue des renseignements, Jean-Pierre Bongwangela, suffisamment barbouze pour être pratiquement inconnu du public. Mais dans les rangs, l’homme est réputé pour sa grande érudition, sa discrétion légendaire et son efficacité sur le terrain. Ce chapeau de tête, pour ainsi dire, est complété par des jeunes officiers généraux qui ont fait leurs preuves sur le terrain ces dernières années : Daniel Kashale (Général-Major) secondera Gabriel Amisi aux opérations ; Delphin Kahimbi Kasabwe (Général-Major) lui est adjoint aux renseignements ; Yav Jean-Luc (Général-Major) épaulera Jean-Pierre Bongangwela à la tête de la logistique et Kitumba Kalala (Général de Brigade) se chargera de l’administration. L’administration des FARDC est encore renforcée par la nomination de Symphorose Kabwanga Kasewu (Général de brigade) en qualité de secrétaire aux Anciens combattants.
La justice militaire aussi
La justice militaire voit sa direction totalement remaniée aux termes des ordonnances du 14 juillet 2018, notamment avec le départ à la retraite du magistrat militaire Ponde Isabwa. Timothée Mukuntu Kiyana (Lieutenant-Général), le nouvel Auditeur Général des Fardc est un professeur de droit qui s’occupe de justice militaire depuis une vingtaine d’années. Presqu’autant que Mutombo Katalay Tiende (Général-Major), le nouveau premier président qui est un officier juriste discret qui a œuvré au cabinet du ministère de la Défense Nationale et Anciens combattants durant près de 10 ans avant d’être élevé au rang de général il y a peu.
Le Service National réactivé
Soucieux de disposer d’une armée au service du développement, Kabila a relancé le Service National devenu léthargique depuis plusieurs années en nommant à sa tête le Général Jean-Pierre Kasongo Kabwit, un jeune officier général spécialiste des questions financières et de développement.
A l’Inspection générale des FARDC, le Général d’armée (4 étoiles) John Numbi Banza effectue un come back qui en dit long sur l’équité et l’indépendance d’esprit de Joseph Kabila Kabange. En effet, écarté de la tête de la police nationale pour ne pas entraver l’enquête de l’affaire de l’assassinat d’un activiste des droits de l’homme dans laquelle il avait été cité, puis placé pour cela sur la liste des personnalités frappées par les sanctions dites ciblées des Etats-Unis d’Amérique et de l’Union Européenne, John Numbi, que la justice a blanchi, n’en a pas pour autant perdu la confiance du Chef de l’Etat qui le ramène résolument dans le sérail. Il dirigera l’Inspection militaire, secondé par le Général Major Pacifique Masunzu (opérations et renseignements) et le Général Major Kasereka Sindani Etienne (Administration et logistique).
Ont été mis à la retraite, les Généraux d’Armée Kpama Baramoto Kata, Didier Etumba Longila et François Olenga Tete, ce dernier conservant toutefois des fonctions de chargé des missions militaires auprès du Chef de l’Etat. Aussi retraités, les Lieutenant-Généraux, Denis Kalume Numbi, nommé il y a peu ambassadeur à Moscou, Massamba Musumbu Rigobert et L’Amiral Kabulo Mwandiamvita Kamat (qui a été nommé Chancelier des ordres nationaux).
Le Général de brigade Kabamba wa Kabamba François, a été promu chef d’Etat-major particulier adjoint du Chef de l’Etat chargé de l’administration et de la logistique.
Une nouvelle génération de Généraux
Aux termes d’autres ordonnances signées et rendues publiques samedi dernier, le président de la République a nommé au grade de général major ou de vice-amiral un certain nombre d’officiers généraux. Il s’agit de : Aguru Muamba Maurice, Amisi Okito Edmond, Asumani Isa Kumba Marcelin, Bombole Loola Camille, Bongwatela Jean-Pierre, Diasuka Dia Kiyama Maurice Grel, Ekuba Mombo Marcel, Ekutsu Wanzanga Michel, Ejila Yav Jean-Luc, Ilunga Kapeta Placide, Ilunga Gaston-Luc, Kabanda Kuhonga Gilbert, Kabeya Nkongolo Fernand, Kahimbi Kasagwe Delphin, Kakudji Ilunga Louis, Kashale Mugaya Daniel, Kasonga Cibangu Léon-Richard, Kawumbu Yankole Isidore, Kitenge Tundwa, Kuyandi Hemedy Lukombo Albert, Linguma Mata Linguma Jean-Marie Valentin, Luboya Nkashama Johny, Luyambi Madilu Robert Stanislas, Mobondani Michel Chora, Matutezulwa Kamasugwa André, Mbangu Mashita Marcel, Mustafa Mukiza Gaby, Muhindo Mundos Charles, Mushita Antoine David, Mutombo Katalayi Tembe Joseph, Nduwa Jingambo Jean de Dieu, Ngangwele Mokali Jean-Paul, Nganguka Mbame Urbain, Numbi Ngoy Enoch, Padiri Luize Jonas, Sasa Matsuele Micheline, Sikabwe Asinda Fall, Yanguya Baruti Dieudonné, Yav Kabeya Jean Claude, Yav Irung Philémon.
Ont été nommés au grade de général de brigade ou contre-amiral : Adruma Suka Ndombo Erickson, Atili Muzinga Léon, Asani Iendula Moze Michel, Atibu Munganga Alos Félicien, Baleke Budala Déo, Balengele Kazadi Benjamin William, Baseleba bin Mateto Jean, Birori Mota Abazi Benjamin, etc…
J.N.

Hits: 205

Partagez cet article