Politique

EUX AUSSI VEULENT LEUR MAROQUIN : Les pygmées ont une flèche pointée sur BDB

Ils sont parvenus à immobiliser un train SNCC à destination de Kalemie, ils ont pris le dessus lors de moult accrochages avec les tribus Luba, grâce à leurs fameuses flèches empoisonnées, dans la province du Tanganyika …Depuis les pygmées se sentent pousser des ailes revendicatrices un peu partout en RDC. Désormais ils tiennent ferme à voir des ministres pygmées au sein du gouvernement Badibanga ou autre.
Réel groupe de pression ou association circonstancielle, en tout cas la petite cellule représentant la communauté pygmée dans la capitale a donné de la voix le week-end dernier à Kinshasa. Son porte-parole, Jean Mpia Bikopo, estime que depuis l’accession de la RDC à l’indépendance, la communauté pygmée est exclue « de grandes occasions de l’histoire du pays ». Par conséquent, elle réclame désormais sa participation à la prochaine équipe gouvernementale.
Aucune réaction pour l’instant du nouveau Premier ministre. Mais, de l’avis des analystes, la demande pressante des pygmées a peu de chance d’aboutir au regard non seulement de la taille … du prochain du gouvernement, mais surtout des appétits gloutons des partis politiques et des associations de la société civile qui ont pris part aux assises du Dialogue à la Cité de l’OUA. Il sied de rappeler que dans la province du Tanganyika, les pygmées avaient aussi adressé un chapelet des conditions avant la cessation des hostilités avec les Bantous. Parmi ces conditions, un poste de vice-gouverneur et d’autres postes majeurs au sein de l’exécutif et de l’administration de la nouvelle province. Demandes ou exigences aussitôt rejetées par le gouverneur de province, Richard Ngoy Kitamala. Le Gouv s’est rendu même à Kinshasa et s’est entretenu, quant à ce, avec le Premier ministre (sortant) Matata Ponyo. Depuis, les affrontements sont devenus plus fréquents. Le 24 novembre dernier, le Gouv Richard Ngoy a toutefois démenti les informations relayées notamment la radio onusienne selon lesquelles une expédition punitive des pygmées aurait fait une trentaine des morts parmi les bantous à Muswaki, une localité située à quelque 70 Km de la ville de Kalemie, chef-lieu de la province du Tanganyika.
NADINE KINGOMBE

Vues : 78

Partagez cet article