PROVINCES

ENVIRONNEMENT : Une usine diamantifère angolaise pollue des rivières congolaises

Sans surprise, on en sait un peu plus sur le mystère de la coloration des eaux de la rivière Tshikapa qui arrose la ville du même nom dans la province du Kasaï, au centre de la RDC. Il s’agit de déchets d’une usine angolaise de traitement de diamant, la plus grande de ce pays dans la province de Lunda Sul qui déverse des substances toxiques dans cette rivière mitoyenne entre la RDC et l’Angola, selon le gouverneur du Kasaï, Dieudonné Pieme. Tshikapa prend en effet sa source dans les marais de Ciçapa à Lunda-Sul, à quelques km de la rivière Kwango. Les eaux de la rivière coulent ensuite du Sud vers le Nord en traversant deux provinces angolaises. Elles marquent la frontière entre les deux pays sur une quarantaine de km avant de se jetter dans la rivière Kasaï non loin de la ville de Tshikapa. C’est ce qui explique l’extrême rapidité de la contamination des eaux de la rivière Kasaï jusqu’au port d’Ilebo où des poissons et animaux aquatiques ont été retrouvés morts.
Cette pollution a également causé des dégâts environnementaux signalés de l’autre côté de la frontière, en territoire angolais.
L’usine de polissage de diamant de Lunda Sul, la plus grande en activité de toute l’Angola, est récente puisque sa mise en activité a été postposée en raison de la pandémie à Covid-19 jusqu’au 1er semestre 2021. Elle est le fruit d’une association entre l’Etat angolais (Sodiam E.P.) et la multinationale indienne KGK. La nouvelle usine est construite dans une zone de plus de 305.000 km²au nord du centre urbain de Saurimo, à 2,5 km de la rivière Muangueji et à environ 25 km de la mine de diamants de Catoca.
Aux dires du gouverneur Pieme, la nature des substances toxiques ainsi répandues dans les rivières Tshikapa et Kasaï, tuant de nombreux poissons et animaux aquatiques (hippopotames) reste encore inconnue. Des échantillons ont été envoyés à Kinshasa et les résultats sont attendus incessamment. Le gouverneur Pieme a indiqué à la presse que Luanda avait sollicité un délai d’une semaine pour dépolluer les eaux contaminées en RDC.
A Tshikapa, la coloration des eaux du Kasaï a été observée depuis vendredi 30 juillet 2021. «L’eau est devenue rougeâtre et des poissons morts flottent partout», rapportaient des témoins interrogés par notre correspondant. Interrogé, le ministre provincial des Mines du Kasaï, Evariste Vetshi, a confirmé qu’il s’agit bien d’une pollution provoquée par l’usine angolaise d’exploitation de diamant.
LE MAXIMUM

Vues : 210

Partagez cet article