Sport

ELIMINATOIRES CAN CAMEROUN 2021 : RDC – Angola (0-0)

Alors qu’ils étaient dans l’obligation de gagner leur match contre les Palancas negras d’Angola pour espérer prendre la deuxième place de leur groupe, les Léopards ont été incapables de marquer un seul but durant les 90 minutes de la rencontre. Même la présence au stade des martyrs du président de République Félix Tshisekedi n’a pas motivé les joueurs à se depasser pour ce résultat attendu par tous. Pourtant, l’équipe nationale était constituée de tous ses cadres, entre autres Cédric Bakambu, Yannick Bolasie, Marcel Tisserand, Gaël Kakuta, Neeskens Kebano, etc. Les Léopards ont eu difficile à contourner le bloc défensif des Palancas Negras qui défendaient bas et contrattaquaient en bloc, aidé par le manque de réalisme du onze national congolais.
Les trois changements opérés par le sélectionneur national après la mi-temps avec l’entrée en jeu de Cédric Bakambu, Yannick Bolasie et Gaël Kakuta n’y ont rien fait.
Christian N’Sengi Biembe se trouve, à la suite de ce énième match nul, sur un siège éjectable, lui qui dépuis son arrivée en août 2019, peine à obtenir une victoire avec l’équipe nationale. Le coach compte à ce jour à son palmarès 3 matches nuls et 4 défaites en 7 sorties. Les Léopards sont alors dans l’obligation de battre les Palancas Negras en Angola ce mardi pour le compte du match retour pour prétendre conserver leur chance de qualification.
En effet, la RDC qui fait du surplace, garde la 3ème position au classement avec 3 points, derrière la Gambie (3 points également), le Gabon, leader du Groupe D avec 7 points, et l’Angola qui ferme la marche avec 1 seul point.
L’histoire se répète
Une fois de plus, l’histoire vient de se répéter pour la RDC et comme à l’accoutumée, chaque fois que les Léopards doivent livrer un match international officiel au stade des Martyrs, celui-ci est fermé à toute activité 48 heures avant. La rencontre de samedi 14 novembre contre l’Angola n’a pas dérogé à la règle, le site ayant été réservé aux cérémonies destinées à le désenvoûter. On rappelle à ce propos justement que ce genre de cérémonies incatantoires n’ont jamais donné des résultats probants pour nos joueurs qui ont souvent été humiliés at home.
D’ailleurs, même les personnes travaillant au stade des Martyrs n’ont pu y avoir accès sous prétexte que le président de la République devait y arriver pour s’assurer que tout allait bien au stade avant le match. Pourtant, le chef de l’Etat n’est arrivé au stade qu’à l’heure du match alors que la ‘‘visite d’inspection’’ qu’on lui attribuait n’était pas sans son programme.
On apprend plutôt que la Fédération de basket-ball du Congo qui devait tenir sa réunion technique avant la Coupe du Congo, s’est précipitamment rabattue sur un autre endroit pendant que les dirigeants des clubs qui affluaient étaient retenus à l’extérieur. Il en a été de même pour les médecins et le personnel du Centre National de Médecine du Sport (CNMS).
HERMAN MALUTAMA

Hits: 39

Partagez cet article