A la une Politique

ELECTIONS DES GOUVERNEURS DE PROVINCE : Denis Kambay élu au Kasai Central

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a organisé, jeudi 21 décembre 2017, l’élection des gouverneurs dans les provinces rd congolaises du Kasai Central, de l’Equateur et de la Mongala. Intervenues 48 heures après la 6ème conférence des gouverneurs de province présidée par Joseph Kabila à Goma, ces scrutins ont été remportés haut la main par les candidats de la majorité présidentielle qui ont raflé les trois postes de gouverneurs de province.
Ce ne faut pourtant facile, à en juger par les scores serrés qui ont sanctionnés les votes. A Kananga dans la province meurtrie du Kasai Central, l’ancien ministre national des sports, Denis Kambay Tshimbumbu, a battu son challenger de l’UDPS, Augustin Kabuya, par un écart de 2 voix, soit 12/10. Il y avait de quoi, face au candidat de la majorité présidentielle s’étaient dressés non seulement son successeur à la tête du ministère des sports, Papy Niango, mais également des barons de l’opposition dans la province. Des sources à Kananga ont fait état du soutien actif des Sessanga, père et fils, à l’UDPS Augustin Kabuya. Mal leur en aura pris.
Aussitôt élu, ce jeune acteur politique à qui la RD Congo doit son deuxième sacre au championnat d’Afrique des Nations à Kigali au Rwanda a annoncé les couleurs de son action à la tête du Kasai Central. « Le Chef de l’Etat m’a confié la mission de rétablir l’Etat de droit et la paix dans le Kasai Central », a déclaré le nouveau chef de l’exécutif provincial à des confrères en ligne. Denis Kambay compte également, en toute priorité, relancer les activités économiques dans cette province ravagée par le phénomène Kamwina Nsapu de triste mémoire.
Dans la province de la Mongala, Louis Mbonga Magalu Egbanda, un élu du territoire de Lisala, a battu par 22 voix sur 23 le candidat indépendant Sylvain Lisasi. Il remplace Bienvenu Etimba démis de ses fonctions par une mise en accusation votée le 14 octobre 2017.
A Mbandaka dans la province de l’Equateur, Bobo Boloko de l’AFDC l’a emporté tout aussi facilement face à son challenger de l’opposition : 21/22 voix au terme d’un vote qui, rapporte-t-on, s’est déroulé dans un climat de paix et sans incidents. Ce n’était pas le cas dans un passé récent.
J.N.

Hits: 15

Partagez cet article