Economie

DOSSIERS REGIDESO, SNEL, ET SCTP : S. Ilunga s’implique et préconise des solutions urgentes

En perspective des festivités de fin d’année, le gouvernement s’implique pour l’amélioration de la desserte en eau et électricité. Il s’emploie également pour trouver des solutions aux problèmes socio-économiques de la Société commerciale de transport et Port (SCTP). Ces trois dossiers ont été examinés au cours d’une séance de travail que le premier ministre, Ilunga a présidée mercredi 11 novembre en présence du vice-premier ministre, ministre du Budget, du ministre d’Etat aux Ressources hydrauliques et électricité, du ministre du Portefeuille ainsi que du PCA et du DG de la SCTP, des DG de la SNEL et de la REGIDESO.
Dans la foulée de cette réunion, le directeur général de la REGIDESO, Clément Mubiayi a démenti la rumeur qui circule sur les réseaux sociaux faisant état de la non-desserte en eau potable dès la semaine prochaine à Kinshasa faute d’intrants. Il s’agit, selon lui, d’une manipulation sur la base d’une vieille interview diffusée en décembre de l’année 2019 par une station radio de la place alors que l’information ne vient pas des syndicats de la REGIDESO. Clément Mubiayi rassure la population congolaise « qu’il n’y aura pas interruption de la fourniture d’eau potable car l’eau, c’est la vie », avant de mettre en garde les Congolais mal intentionnés qui profitent des réseaux sociaux pour désinformer la population et créer la panique générale.
Concernant la SCTP, les responsables de cette société ont été instruits par le premier ministre pour organiser le départ à la retraite des agents et cadres concernés et de régler la paie de plusieurs retraités, a confié le VPM en charge du Budget, Jean-Baudoin Mayo Mambeke au sortirede cette réunion. Il a été aussi demandé au conseil d’administration de la SCTP de revoir à la baisse sa créance vis-à vis de l’État Congolais pour la relance de l’exploitation de l’ex-ONATRA par l’achat de l’outil de production sur base d’un montage financier d’environ 50 millions USD à soumettre à la commission ECOFIN du Gouvernement sur les 207 millions USD évalués comme créance de l’État. José Makila, PCA de la SCTP a demandé aux agents de faire confiance au gouvernement Ilunkamba qui s’attaque aux problèmes sociaux de l’entreprise et à la relance de ses activités par l’achat de l’outil de production.
Pour ce qui est de la SNEL et la REGIDESO, le VPM Mayo a confirmé que les directeurs généraux de ces deux entreprises ont présenté chacun un programme d’urgence, pour maintenir la fourniture de l’eau potable, et de l’électricité jusqu’à la fin de cette année avant d’envisager d’autres perspectives pour 2021. Le premier ministre a chargé les deux DG de proposer des solutions urgentes pour garantir à la population l’accès à l’eau potable et l’électricité normalement afin de permettre aux congolais de bien fêter la fin d’année.
JM

Hits: 13

Partagez cet article