Economie

DIVERSIFICATION DE L’ECONOMIE NATIONALE : Le plan prioritaire de relance de la pêche avec l’appui de la FAO

La RDC dispose depuis ce vendredi 23 avril 2021, d’un Plan prioritaire de relance de la pêche (PPRP) qui a été validé à l’issue d’un atelier de deux jours à Kinshasa du 22 au 23 avril 2021 à l’initiative du gouvernement en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).
Ces travaux ont connu la participation des experts multidisciplinaires issus des ministères de la Pêche et élevage, Environnement et développement Durable, Développement Rural, des représentants des Universités et de recherches scientifiques, des structures faîtières des associations des pêcheurs du Pool Malebo, des organisations sous-régionales de pêche et de bassins et ceux de la FAO. Le PPRP est l’actualisation du Plan directeur des pêches de 1987 et se veut un nouvel outil de gestion et de planification efficace pour l’amélioration de la gouvernance du secteur de la pêche en RDC. «Afin de valoriser durablement les potentialités de ce secteur et les bénéfices pouvant servir le développement et la diversification économique du Pays, le gouvernement congolais a adressé une requête d’assistance technique à la FAO en juillet 2019 pour l’actualisation et le développement d’un nouveau cadre de planification sectoriel. En effet, le Plan directeur des pêches de 1987 qui avait été élaboré avec l’appui de la FAO pour une durée de dix ans était devenu obsolète car il ne cadrait plus avec les réalités actuelles, les nouveaux enjeux et les défis du secteur au regard de l’évolution de la situation démographique, économique, politique, juridique, institutionnelle et technologique du pays, mais aussi du fait que de nouvelles thématiques et approches de développement ont émergé entre-temps», explique la FAO dans communiqué mardi 27 avril 2021.
Selon la FAO, le nouveau plan de relance de la pêche en RDC fait un diagnostic sectoriel approfondi. Il relève les principaux problèmes et défis, définit les priorités du secteur et de relance de la pêche et planifie les actions opérationnelles du développement du secteur et de suivi-évaluation de la mise en œuvre dudit Plan. « En tant qu’outil opérationnel, souligne l’organisation, le PPRP va concourir à une gestion efficace, plus rationnelle et durable des ressources halieutiques en appui au Plan stratégique du Ministère afin d’améliorer la gouvernance du secteur. Il servira par ailleurs d’orientations pour les besoins d’investissements sectoriels publics et privés ».
L’avènement de ce plan est salué par le ministère de la pêche et de l’élevage. «Le PPRP constitue pour le ministère une feuille de route qui appelle la RDC et ses partenaires au développement à valoriser davantage de façon durable les potentialités du secteur pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) auxquels nous avons souscrits soient atteints. Le gouvernement congolais s’engage à traduire en actes la mise en œuvre de ce plan», a souligné le Secrétaire général à la pêche, Ezéchiel Mahamba. De son côté, le représentant de la FAO s’est réjoui du couronnement des efforts conjoints entre le gouvernement et la FAO pour donner à la RDC cet outil. « La FAO s’engage à accompagner le gouvernement en appui aux politiques publiques de gestion durable des ressources naturelles congolaises et dans l’élaboration en particulier des outils de gestion du secteur pêche en vue de planifier de manière rationnelle l’exploitation du patrimoine halieutique national », a-t-il déclaré.
JM

Hits: 11

Partagez cet article