Politique

DESTITUTION DE KABUND : Le Front des Kabilistes Engagés appelle l’UDPS au respect de la séparation des pouvoirs

«Nous demandons aux députés nationaux de l’UDPS de rester attachés aux principes sacrosaints de la séparation des pouvoirs et de travailler pour l’intérêt supérieur de la Nation et non d’un individu qui se comporte en chef d’orchestre». Ainsi peut-on lire en substance dans une déclaration politique faite jeudi 28 mai dernier et signée par le Front des Kabilistes Engagés (FKE), à l’initiative de son président national Élie Kazadi Kamango. Allusion à la position du secrétaire général de l’UDPS qui demande aux cadres de son parti de ne pas postuler au poste de 1er vice-président de l’Assemblée nationale après la destitution de Jean-Marc Kabund. Pourtant, fait remarquer le FKE, ce poste n’est pas réservé à un seul individu. Il appartient à l’UDPS/Tshisekedi en vertu leurs des accords signés avec avec ses alliés de CACH. Le FKE invite l’UDPS à ne pas se laisser manipuler par ceux qui veulent le déchirement de la coalition FCC-CACH mais plutôt à contribuer à la consolidation et la sauvegarde des acquis politiques dont la démocratie, la relance économique et la cohésion nationale. Ci-après, l’intégralité de la déclaration.

DECLARATION POLITIQUE
N/Réf : 008/PN/EKK/FKE/2020
Le Front des Kabilistes Engagés, en sigle FKE, vient de suivre sur les réseaux sociaux avec attention soutenue, la déclaration politique de l’UDPS du 28/ 05/2020 consécutivement à la destitution de l’Honorable J.M KABUND au poste de 1er Vice-Président de la chambre basse du parlement et ce, après l’examen de la pétition initiée par l’honorable Jean Jacques MAMBA.
Tout en prenant acte de cette expression démocratique des Honorables Députés Nationaux qui ont usé des prérogatives leur reconnues par la constitution et le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, le FKE condamne avec la dernière énergie les incidents qui ont émaillé la séance plénière convoquée à cet effet ainsi que la vandalisation des sièges des trois partis politiques membres de la plateforme politique de Son Excellence Joseph KABILA KABANGE à Mbuji-Mayi dans la province du Kasaï Orientale.
Le FKE rappelle que cette violence n’honore guère notre peuple qui attend de ses élus des solutions aux multiples problèmes secouant le vécu quotidien.
Le FKE félicite la Présidente de la chambre basse, l’Honorable Jeanine MABUNDA pour sa clairvoyance et la maitrise de la situation après les incidents survenus lors de la plénière et demande au bureau de pouvoir mettre les auteurs des troubles à la disposition de la commission en charge de la discipline.
Faisant suite à notre déclaration politique du 15 mai 2020, les compagnons de Joseph KABILA KABANGE du Front des Kabilistes Engagés prient instamment l’UDPS de désigner un membre au sein du groupe parlementaire en remplacement de J.M. KABUND au poste de 1er Vice-Président enfin d’éviter le chaos à la République.
Il est donc impérieux pour les dirigeants de l’UDPS, d’observer avec rigueur le respect à l’institution Président de la République qui est différent du fils de Sphinx de limete.
Avec amertume, le FKE déplore les réactions fétides ténues, incitation à la haine tribale et autres comportement tendant à détruire la cohésion nationale chèrement acquise avec Joseph KABILA KABANGE.
Le FKE sollicite auprès des animateurs des structures compétentes de l’UDPS, de faire respecter les fondamentaux gages du bon fonctionnement du parti. Le FKE met en garde certains militants de l’UDPS manipulés et instrumentalisés par des personnalités en quête de positionnement qui gèrent comme bon le semble.
En place et lieu d’appuyer les efforts de Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Chef de l’état et Président de la République dans la lutte contre le covid 19 et le rétablissement de la situation sécuritaire dans les provinces touchées, le Président National illégitime de l’UDPS et son Secrétaire Général se donnent à théâtraliser le bon fonctionnement des institutions.
L’heure n’est donc pas au déchirement de la coalition FCC-CACH voulut par les ennemis de la République et collaborateurs des impérialistes, mais plutôt à la consolidation et la sauvegarde des acquis politiques tels que la paix chèrement obtenue, la démocratie, l’état de droit, la relance économique, la cohésion nationale etc…
Ainsi donc, le FKE demande au Président de la République, Chef de l’état et Autorité Morale du CACH, Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, de convoquer les animateurs des partis politiques de la plateforme CACH en générale et de l’UDPS en particulier pour un réarmement moral afin d’éviter à la République les dérives dictatoriales vers lesquelles J.M. KABUND et Augustin KABUYA veulent le pousser.
Aux Députés Nationaux de l’UDPS, de rester attachés aux principes sacro saints du respect de la séparation des pouvoirs, et de travailler pour l’intérêt supérieur de la Nation et non d’un individu qui se comporte en Chef d’orchestre.
Au peuple congolais de se ranger comme un seul homme pour soutenir les deux dignes fils, Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO et Joseph KABILA KABANGE soucieux d’instaurer l’état de droit et d’offrir à leurs compatriotes le bien-être social.
Le FKE réitère son soutien indéfectible à Son Excellence, Joseph KABILA KABANGE, le père de l’alternance pacifique et civilisée.
Fait à Kinshasa, le 28/05/2020
Elie Kazadi Kamango
Président National du Front des Kabilistes Engagés

Hits: 49

Partagez cet article