Diaspora

Debora Kayembe: «Je refuse que mon élection à la tête de l’Université d’Edinburg soit politiquement récupérée en RDC»

«Des individus prennent mon élection au rectorat de l’Université d’Edinbourg (Ecosse) comme une histoire kasaienne. C’est une récupération politique qui fait très mal. J’espère que même le chef de l’Etat ne peut pas être d’accord avec ce genre de comportement», a dénoncé sur Top Congo FM Debora Kayembe qui attend son investiture dans les tout prochains jours. «Je veux être claire par rapport à mes origines. Mon nom est Kayembe, mon père est du village Kabalo dans la province du Tanganyika. Ma mère n’est pas Congolaise. Donc, je ne voudrais pas entrer dans ces vicissitudes tribales émises dans les réseaux sociaux pour savoir d’où je suis et quelles sont mes origines. Je suis de la RDC et je suis Africaine», a-t-elle rencheri.
Elle souligne que si elle est parvenue à en arriver là, c’est parce que son combat contre le racisme y a largement contribué. Elle affirme avoir milité pendant longtemps en faveur de la dignité de la race humaine de toutes les souches du monde. «Je ne tolère pas le tribalisme ou le racisme. J’ai une tolérance zéro en ce qui concerne ces antivaleurs», a-t-elle fait savoir. Le racisme demeurre le plus grand défi à relever dans le système éducationnel en Ecosse où il est institutionnalisé. Le rôle que notre compatriote aura à jouer en tant que recteur est d’introduire les normes antiracistes dans l’éducation.
Au mois de novembre 2020, les étudiants et les fonctionnaires de l’Université d’Edinbourg avaient proposé à Deborah Kayembe d’envoyer sa candidature au poste de recteur de cette université. Ils avaient considéré que cette dame d’origine congolaise a abattu un grand travail dans la lutte contre le racisme.
Elle a été élue le 2 février 2021 à la tête de l’Université d’Edinburg en tant que candidate unique à ce poste.
Elle est troisième femme et première africaine à occuper cette fonction en quatre siècles d’existence de cette prestigieuse institution universitaire. Elle va donc devenir 54ème Recteur de l’Université d’Edinburg qui occupe occupe la 8ème place en Europe et 20ème dans le monde.
JM

Vues : 97

Partagez cet article