Economie

COVID-19 : La Chine annule une fraction de la dette de la RDC

La Chine a annulé une fraction de la dette de la RDC à son égard afin de permettre à ce géant d’Afrique sub-saharienne de faire face à la deuxième vague de la pandémie de Covid-19, renseigne la présidence congolaise.
En effet, cette décision qui concerne 180 millions de yuans (28 millions USD) du montant total de la dette a été annoncée au président Félix Tshisekedi par le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi qui a bouclé jeudi une visite de 48 heures en RDC avant de s’envoler pour le Botswana.
Au cours de ces vingt dernières années, la Chine, acteur économique majeur en RDC et des chercheurs de l’université américaine Johns Hopkins estiment avoir accordé plus de 2,4 milliards USD de prêts. « Cette annulation devrait permettre à la RDC de lutter efficacement contre la pandémie de Covid-19 », s’est-on réjoui à la présidence congolaise dans un communiqué.
Par ailleurs, le gouvernement chinois a apporté à la RDC « un appui financier de 100 millions de yuans (15 millions USD) pour soutenir des projets de développement et 2 millions USD au titre d’appui à la présidence congolaise de l’Union africaine ».
Selon la présidence congolaise, les infrastructures, les mines et les relations Chine-Afrique ont été retenues comme principaux axes de la coopération entre les deux pays.
La RDC lutte contre la deuxième vague des cas de la Covid-19. Le comité de riposte s’est inquiété jeudi des « coupures d’électricité » dans les centres de prise en charge des malades, au moment ou le nombre de cas et de décès augmente sensiblement dans le pays.
Depuis la déclaration des premiers cas le 10 mars, la RDC a officiellement enregistré 18.738 cas de Covid-19 pour 610 décès, selon le dernier bulletin des autorités sanitaires.
Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du total réel de contaminations, en RDC comme dans le reste du monde.
JM

Hits: 19

Partagez cet article