Autres

COURRIER DES LECTEURS

Les opinions émises dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs

La tricherie au cœur de la crise congolaise

La politique sournoise et malhonnête qui caractérise ceux qui nous gouvernent, est à la base de l’actuelle crise politique.
C’est la tricherie qui en est la cause principale.
Le tricheur c’est une personne malhonnête qui ne respecte pas les règles données d’un jeu, d’un concours, d’un examen, d’une compétition ou d’un contrôle.
La tricherie gangrène tous les aspects de la vie en RDC au point que certains parlent déjà d’un État tricheur. La raison en set que les personnes censées empêcher, sanctionner ou punir, la tricherie, en sont devenues des promotrices décomplexées.
À l’école par exemple, la tricherie coûtait autrefois l’annulation de l’examen, des résultats, l’exclusion de l’école du (des) coupable(s) pris cas de flagrant délit. Sous d’autres cieux, pour les cas les plus graves, des sanctions pénales sont systématiquement imposées aux tricheurs. Aujourd’hui, la RDC nage dans la tricherie à tous les niveaux et dans tous les domaines de la vie. On voit même le plus proche collaborateur du président de la République rameuter des députés nationaux pour tenter impunément de reconfigurer par la corruption la majorité au parlement.
La tricherie est l’une des causes du sous-développement car elle a des conséquences très négatives sur le devenir de la communauté toute entière en dépouillant les individus de leur dignité et de leur libre arbitre pour transformer leurs consciences en une sorte de « marchandise » offerte au plus offrant.
La tricherie entraîne la médiocrité et l’incompétence. Elle contribue à désarmer les meilleurs éléments de la société de leurs capacités intrinsèques et de leurs facultés cognitives pour les soumettre à des schémas de sujétion ou d’avilissement aux antipodes de leur plein épanouissement. Par la tricherie, des parviennent à occuper les devants de la scène grâce au sponsoring de la fraude et à la falsification quotidienne des interactions sociocommunautaires.
Comme atteint d’un mal incurable, celui qui a réussi à tricher hier, continue à tricher jusqu’à ce qu’il soit rattrapé par ses propres turpitudes car il est très rare que la tricherie parvienne à faire illusion très longtemps.
La fébrilité que nous observons ces jours-ci dans la classe politique autour de la classe politique autour de la recherche « coûte que coûte » du contrôle de la CENI, de la Cour constitutionnelle et des cours et tribunaux par les uns et les autres est alimentée que par une volonté délibérée de tricherie, le désir de tricher.
Si nous voulons nous développer, il est donc impératif d’éradiquer sans états d’âmes la tricherie et les tricheurs, que ce soit à l’école, à l’université, dans les administrations, la police, la justice et par-dessus tout, la politique.

Mac Shilo

Hits: 12

Partagez cet article