Sport

COSM : Disette au stade des Martyrs

Les agents du complexe omnisport des Martyrs (COSM) s’attendaient, comme d’habitude, de recevoir leur ration et leur prime de fin d’année afin de fêter dignement la Noël et célébrer dans l’allégresse la Saint-Sylvestre avec les membres de leurs familles respectives, mais apparemment il n’en sera pas le cas cette fois-ci. Ainsi en aurait décidé la «hiérarchie», sans aucune raison valable. Et pourtant, ils sont là, présents, chaque jour et à temps pour travailler durement et gagner leur pain.

La RDC n’est pas un pays pauvre et le stade des Martyrs ne l’est pas non plus. Tout comme le pays, le COSM souffre plutôt d’une mauvaise gouvernance alors qu’il génère des recettes faramineuses. Un exemple : on se rappelle que pendant le règne de l’ancien ministre des Sports et Loisirs, aujourd’hui député national, Papy Niango Iziamay Munshemvula, les agents du stade des Martyrs avaient vécu une longue période de vaches grasses grâce au partage équitable des revenus internes (recettes générées, publicité…). Papy Niango avait ramené le sourire au sein des familles de ces agents, surtout en pareille occasion (fin d’année).

Qu’en est-il aujourd’hui ?

A chaque ministre des Sports et Loisirs  son comité de gestion du COSM. Cette fois-ci également le principe a été respecté avec la nomination du nouveau gestionnaire et de son équipe par Serge Shembo Nkembo, un des «Warriors» du gouvernement Sama Lukonde. Mas l’espoir suscité par son arrivée au ministère des Sports et Loisirs  s’est mué aujourd’hui en désespoir, tant au sein des fédérations sportives nationales que du mouvement sportif congolais où, depuis, il ne fait qu’aligner bévues et bavures. Mais la plus grande déception enregistrée, c’est du coté du COSM où, à ce jour, les agents (qui ont été les premiers à saluer sa nomination, espérant que les choses allaient changer) déchantent au vu de cette malchance qui leur est arrivée. Comme c’était le cas avec nombre de ses prédécesseurs au ministère de Sports et Loisirs et au cas où l’information se confirmait, avec l’installation du nouveau comité de gestion du COSM, le ministre en aurait fait son coffre où il n’a qu’à tirer les dividendes générés par cette «poule aux œufs d’or» qu’est le stade des Martyrs.

Eviter la presse

A l’immeuble de la Place Royal, au ministère des Sports et Loisirs, dans la commune de la Gombe, où on s’est rendu pour écouter l’autre son de cloche, on a été éconduits sans ménagement par un quidam du cabinet. Même exercice au COSM (stade des Martyrs). Sauf qu’ici, on a usé de subterfuges pour faire comprendre aux visiteurs qu’aucun des membres du comité de gestion n’était présent sur place. On a vite compris qu’il fallait éviter la presse. A tout prix !

Pauvres agents du stade des Martyrs, obligés de tirer le diable par la queue, en attendant peut-être mieux.

HERMAN MALUTAMA

 

Vues : 99

Partagez cet article