A la une Politique

CORRUPTION EN RD CONGO ? Les Etats-Unis ne sont pas saints

Les sanctions américaines contre des personnalités politiques rd congolaises ne sont pas vues d’un bon œil par tout le monde dans ce pays. Pas par ceux qui estiment que les Américains sont loin d’être aussi saints que le Pape dans la lutte contre ce fléau, bien réel dans ce pays du continent africain comme du reste dans la plupart des pays en développement.
Parmi les rd congolais, beaucoup se souviennent encore d’une opération dénommée en son temps Tomikotisa. Elle consistait au financement des partis politiques, le PPRD, l’UDPS, l’UNC, l’Ecidé, le MLC, ainsi que quelques autres organisations de la société civile, notamment l’inévitable Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO). Des organes de presse (ou leurs propriétaires) ayant pignon sur rue étaient également visés par l’opération Tomikotisa. Les partis politiques et les organisations concernées touchaient des sommes d’argent atteignant les 500.000 USD il y a quelques années, rappelle Tshiyoyo Mufuankol, un acteur politique de l’ère Mobutu aujourd’hui exilé en Europe.
Les sommes d’argent ainsi distribués aux quatre vents provenaient du National Endowment For Democracy (NED), connue aujourd’hui pour émarger en réalité des comptes de la Central Intelligence Agency (CIA), les touts puissants services secrets américains. Alors que le problème de la corruption fait rage dans l’opinion et que les Etats-Unis se présentent en parangons de la vertu et dispensateurs des sanctions sur la question, Tshiyoyo Mufuankol (qui se réclame aujourd’hui de la ‘Ligue des Nationalistes Emergents’, LNE) se demande, à juste titre apparemment, à quel titre et en contrepartie de quels services à rendre les Américains mettaient-ils ainsi si gracieusement à disposition cet argent qui a servi, entre autres, à la création des mouvements prétendument citoyens comme La Lucha, Filimbi, et d’autres de même acabit qui crèvent les écrans depuis lors. Sa conclusion coule comme de source : « Dire que les USA sont étrangers aux événements qui se déroulent actuellement au Congo, c’est avoir une mémoire courte. C’est aussi étaler son ignorance des faits au grand jour », Estime-t-il avant de s’interroger : « Qui est qui et qui fait quoi au Congo ? ». Et de conclure que « les conflits actuels rappellent ceux qui ont opposé Lumumba à Kasavubu … et ont précédé l’entrée en jeu de Mobutu. La suite est connue (L’ascension de Mobutu, LUDO DE WITTE) ».
C. MAKANDA

Hits: 36

Partagez cet article