Politique

CORONAVIRUS : Des experts scientifiques estiment que l’épidémie est terminée

“Ce virus influence notre vie de manière tout à fait excessive. Cette influence est disproportionnée par rapport au danger que représente le virus. Et les dommages économiques astronomiques qui sont actuellement causés ne sont pas proportionnels au danger posé par le virus. Je suis convaincu que le taux de mortalité du coronavirus ne se traduira même pas par un pic de mortalité annuelle. Tous ceux que nous avons examinés jusqu’à présent avaient un cancer, une maladie pulmonaire chronique, étaient de gros fumeurs ou gravement obèses, souffraient de diabète ou avaient une maladie cardiovasculaire. Le virus a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, pour ainsi dire […] Le Covid-19 n’est une maladie mortelle que dans des cas exceptionnels, mais dans la plupart des cas, il s’agit d’une infection virale essentiellement inoffensive.”
– Professeur Klaus Püschel, pathologiste médico-légal allemand, ancien professeur de médecine légale à l’université d’Essen et actuel directeur de l’Institut de médecine légale du Centre médical universitaire de Hambourg-Eppendorf. In “Der streit ums richtige Mas”, Hamburger Morgenpost, 3 avril 2020.
Alors que l’OMS annonce encore la nécessité de maintenir des restrictions envers les populations avec un déconfinement progressif, plusieurs experts ont évoqué la fin de l’épidémie de coronavirus. Rappelons également que selon l’OMS, “La plupart des personnes infectées par le virus COVID-19 souffrent d’une maladie respiratoire légère à modérée et se rétablissent sans nécessiter de traitement spécial”. Enfin, la plupart des études de séroprévalence retrouvent des taux de mortalité similaires ou inférieurs à la grippe.
– D’après une étude de l’université de Stanford, le taux de mortalité du Covid19 en Californie pourrait être de 50 à 85 fois moins important
– Coronavirus. Le Danemark lève le confinement. Une étude danoise retrouve un taux de mortalité de 0.16% après détection des anticorps de 1500 donneurs de sang
– Les données de MG France et celles révélées par le Pr. Delfraissy plaideraient en faveur d’un taux de mortalité du Covid 19 inférieur à 0.2% en France
– Covid. Selon The Spectator, un taux d’infection de 15% a été retrouvé dans une ville allemande pour un taux de mortalité à 0.37% : A noter que le virologiste allemand Hendrik Streeck dans cette étude a trouvé une létalité (basée sur les cas) de 0,37% et une mortalité (basée sur la population) de 0,06%.
Selon le Professeur Raoult, microbiologiste célèbre, directeur de l’IHU Méditerranée Infection à Marseille : « L’épidémie est en train de disparaître progressivement. Il y a une diminution très très significative du nombre de cas détectés. Donc il est possible que l’épidémie disparaisse au printemps et que d’ici quelques semaines il n’y ait plus du tout de cas. Pour des raisons qui sont extrêmement étranges, mais c’est ce qu’on a l’habitude voir pour la plupart des maladies virales et respiratoires, c’est assez banal. »
« Si on essaie de replacer ça dans le cadre des épidémies et crises sanitaires […] et qu’on essaie de voir si la crise sanitaire [actuelle] a une incidence sur la mortalité en France, la réponse est non. On est très loin actuellement, si on cumule les mois de décembre à mars, de la crise sanitaire de 2017 où il y avait énormément des cas de grippe H3N2. L’augmentation de mortalité liée à ce virus n’est pas visible significativement. »
– [MAJ] Après le Professeur Wittkowski, c’est au tour du Professeur Raoult d’annoncer la fin de l’épidémie: Peu d’incidence majeure sur la mortalité globale à Marseille .
JM

Hits: 32

Partagez cet article