A la une Politique

COOPERATION RDC – BURUNDI : Entretien cordial Tshisekedi – Ndayishimiye à Kinshasa

Le président de la RDC Félix Tshisekedi a qualifié de fraternel, solidaire et cordial l’entretien qu’il a eu mardi, avec son homologue burundais, Évariste Ndayishimiye, au cours de leur point de presse conjoint au Palais de la Nation. «Il s’agit d’un entretien de fraternité, de solidarité et de rapprochement de nos deux peuples. Il était question de mettre en commun nos forces, énergie et intelligence pour ramener la paix dans la région», a indiqué le chef de l’Etat.
Son homologue burundais Évariste Ndayishimiye a, de son côté, présenté au président Félix Antoine Tshisekedi, et au peuple congolais ses condoléances à la suite du décès du cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, avant de qualifier de «très riche et de parfaite entente» son entretien avec Tshisekedi.
«Les peuples congolais et burundais sont liés par la géographie, l’histoire et la langue», a dit Ndayishimiye pour qui ces échanges ont porté sur la région des Grands lacs et l’ensemble du continent. Parlant des infrastructures, le président burundais a évoqué la construction d’un chemin de fer entre les deux pays pour améliorer la libre circulation des populations du Burundi et de la RDC ainsi que de toute la région.
Les deux chefs d’Etat ont présidé la signature de quatre mémorandums d’entente, entre les ministères sectoriels congolais et burundais en matière de développement, du maintien et du renforcement de la paix, la défense et la sécurité, de la facilitation des échanges commerciaux, du développement de chemin de fer à écartement standard (Kindu-Uvira-Bujumbura- Kitega) et des consultations politiques et diplomatiques.
La visite de 72 heures à Kinshasa du président du Burundi, Évariste Ndayishimiye, indique-t-on, est la preuve de la matérialisation de la volonté des deux chefs d’État de consolider les relations d’amitié et de coopération bilatérale entre les peuples congolais et burundais ainsi que la coexistence pacifique.
Cette première visite d’État du président Ndayishimiye en RDC depuis son accession à la magistrature suprême de son pays, le 18 juin 2020, intervient après son « message spécial » transmis le 28 juin dernier, au président Tshisekedi, alors en séjour de travail à Goma (Nord-Kivu) par l’entremise de son ministre des Affaires étrangères et de la Coopération au développement, Albert Shingiro.
JM

Vues : 40

Partagez cet article