Politique

CONFLIT FRONTALIER RDC-ZAMBIE : Les forces Zambiennes ont 7 jours pour quitter le Tanganyika

Au cours de 41ème réunion du conseil des ministres, le ministre de la Défense nationale et anciens combattants Aimé Ngoy Mukena a indiqué que la situation générale était relativement calme et globalement sous contrôle sur l’ensemble du territoire national, nonobstant des foyers d’insécurité isolés existant dans quelques contrées des provinces de la partie orientale du pays où les FARDC s’emploient à éradiquer inlassablement l’activisme de certains groupes armés. .
À en croire le compte-rendu de la réunion fait par le porte-parole du gouvernement, ce vendredi 24 juillet 2020, l’Armée loyaliste poursuit ainsi sans relâche la traque des forces négatives qui opèrent dans quelques territoires de l’Est du pays, notamment les groupes ADF/MTN, MAÏ-MAÏ Mazembe, CODECO et autres.
Ces initiatives, précise le compte-rendu de la réunion, ont abouti à la réduction sensible des capacités opérationnelles des terroristes ADF et autres, et à des redditions continuelles, ainsi qu’au démantèlement de principaux bastions.
Par ailleurs, Ngoy Mukena a laissé entendre que les Forces Armées ont salué les récentes nominations et la mise en place opérées au sein des FARDC par le président de la République et commandant suprême des forces armées congolaises Félix Antoine Tshisekedi,.
« Les mouvements de permutation des unités vers d’autres régions militaires se poursuivent avec au préalable une période de recyclage au Centre d’Instruction de Kamina », a-t-il ajouté.
Le ministre de la Défense a également tenu le Conseil informé des derniers développements du litige frontalier entre la RDC et la Zambie.
Après examen du contentieux frontalier qui oppose la Zambie à la République Démocratique du Congo, la SADC (Communauté de développement des Etats d’Afrique australe) saisie par la RDC vient de décider que les localités de Kibanga et de Kalubamba font partie de la République Démocratique du Congo. Il a été donné 7 (sept) jours à l’armée zambienne pour évacuer ses troupes de ces deux agglomérations.
A l’annonce de cette nouvelle, le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi a réitéré le souhait de voir les Africains s’unir et se rassembler autour de multiples défis à relever.
À Lubero, le gouvernement continue d’enregistrer des redditions des combattants Maï-Maï FPP-AP. S’agissant des besoins de l’armée, ils ont été exprimés par le Ministre de la Défense.
Il sied de noter que l’obtention d’un départ sans bain de sang des troupes zambiennes de la RDC serait une grande victoire du président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi qui a toujours privilégié la résolution des conflits par des voies diplomatiques. Ceci, mettra fin à certaines critiques de ses détracteurs à son endroit qui développent depuis quelques mois un argument selon lequel la RDC regorge d’armées étrangères sur son sol.
OH

Hits: 36

Partagez cet article