A la une Politique

CENI : Face à face Corneille Nangaa-Front du Peuple

Le nouveau leadership de la CENI, a poursuivi ses consultations avec la classe politique congolaise jeudi 25 février 2016. Corneille Nangaa entouré de ses collègues membres du Bureau et de l’Assemblée Plénière, a échangé avec une importante délégation du Front du Peuple, une nouvelle plate-forme de soutien à Etienne Tshisekedi, conduite par ean-Pierre Lisanga Bonganga. Au menu, un échange citoyen sur l’évolution du processus électoral en République Démocratique du Congo. Après un exposé devant ses invités, le Président de la CENI a répondu à diverses préoccupations des interlocuteurs en présence, rapporte une dépêche de la centrale électorale parvenue au Maximum tard dans la soirée.
Le Front du Peuple a conseillé à la CENI de prendre la bonne direction pour le processus afin que le delais constitutionnel soit respecté. Corneille Nangaa a salué la contribution de cette composante de l’Opposition politique en promettant de garder les mêmes rapports de collaboration dans le futur.
Des questions pertinentes ont été soulevées parmi lesquelles celles relatives à la faisabilité ou non des élections nationales en 2016.
Questions auxquelles le Président NANGAA a réservé des explications pratiques.
A l’issue de la rencontre le Chef de la délégation du Front du Peuple, Jean Pierre Lisanga a déclaré que: « Nous sommes le Front du Peuple, càd le regroupement des alliés du Président Etienne Tshisekedi. Il vous souviendra que nous avons tenu notre première convention et quand nous avons terminé notre convention, nous allons vers le dialogue tel que prôné par le Président Tshisekedi soutenu par l’accord cadre d’Addis-Abeba et les deux résolutions. Maintenant que le Bureau de la CENI nous a adressé une invitation, nous nous sommes dit que pour cette fois-ci nous allons répondre et échanger avec le Bureau. Nous sommes venu en délégation, nous avons échangé avec le Bureau, l’essentiel a tourné sur deux points d’abord le respect de la constitution et du délai constitutionnel. On a échangé en responsable. Ce que nous avons retenu d’important est que la réflexion continue. Il nous a expliqué les contraintes, les difficultés et nous de notre côté, nous avons parlé de cet esprit de respect de délai de la constitution et les échanges continuent entre le Bureau de la CENI et le Front du Peuple. En deuxième lieu, nous avons parlé des finances et de notre plainte que nous allons déposer contre le Gouvernement sur l’argent concernant les candidats députés provinciaux car nous avons donné notre argent sans connaître la destination ni son utilisation, nous avons informé le Bureau de la CENI pour qu’il ne soit pas surpris ».
Le Président de la CENI, Corneille Nangaa, a quant à lui salué cet exercice d’échange avec cette frange de l’opposition : « la rencontre avec le Front du Peuple va dans la ligne droite des consultations que nous avons entreprises pour faire l’état des lieux du processus électoral et donner le résultat de notre évaluation dudit processus. Nous avons échangé avec les représentants du Front du peuple. Ce que nous leur avons dit en somme, c’est que nous n’aurons pas le respect de délai constitutionnel si nous ne faisons pas ce qu’il faut faire pour avoir ce délai. C’est qu’il faut faire, ce que nous devons constituer l’électorat, nous devons faire la révision du fichier électoral. Une fois l’électorat constitué nous allons passer à la période des scrutins qui coïncide avec la convocation de l’électorat. »
C’est le parfait langage de sourds.
J.N.

Hits: 982

Partagez cet article

Comments are closed.