Economie

CELLULAIRE : Africell, quatrième opérateur télécoms d’Angola

Les Angolais ont désormais un nouveau réseau télécoms auquel se connecter. Après dix mois de préparation marqués par des restrictions de voyage liées à la Covid-19 et des perturbations de la chaîne d’approvisionnement, Africell a rejoint Movicel et Unitel sur le segment de la téléphonie mobile.
Le groupe Africell, détenteur de la quatrième licence télécoms unifiée d’Angola, a officiellement démarré ses activités dans le pays, mercredi 15 décembre, avec le lancement du premier appel sur le nouveau réseau. Les services qui sont disponibles dans la capitale Luanda seront étendus progressivement au reste du pays. L’entreprise indique qu’elle procèdera à cet effet par «étapes», aussi bien pour le réseau que pour le service commercial, afin de garantir aux consommateurs actuels et futurs des services de haute qualité et la meilleure expérience client.
Selon Christopher Lundh, le président-directeur général d’Africell Angola, «le premier appel sur notre nouveau réseau en Angola est l’étape la plus importante à ce jour, symbolisant le début d’un nouveau chapitre pour notre entreprise, le pays et le peuple angolais».
Africell est opérationnel sur le marché télécoms angolais dix mois après l’obtention de sa licence télécoms. C’est en effet en février dernier que l’entreprise a réglé ses obligations financières relatives à cette ressource qui lui avait été attribuée au terme d’un nouvel appel d’offres lancé en octobre 2019, suite à l’annulation pour plusieurs manquements du premier lancé depuis 2017 et remporté en avril 2019 par Telstar.
Africell a investi plus de 100 millions USD sur le marché télécoms pour construire un réseau de haute qualité compatible 5G. La société télécom s’est offert à cet effet l’expertise de fournisseurs de technologies internationaux et locaux tels que Nokia, Oracle et Angola Cables. Elle s’est également dotée d’un centre de données dans la capitale. La société rejoint ainsi Angola Telecom, Unitel et Movicel sur le nouveau marché télécoms national.
Ziad Dalloul, le président-directeur général du groupe Africell, a affirmé «qu’en Angola, nous voulons que nos services de réseau mobile soient un tremplin pour la transformation numérique – y compris la croissance, l’emploi et l’innovation». Il a souligné que «l’entrée d’Africell en Angola s’aligne sur les ambitions de réforme du gouvernement et nous partageons la conviction de l’administration que des investissements comme le nôtre peuvent aider l’Angola à réaliser son potentiel en tant que leader économique panafricain».
AVEC AGENCES

Vues : 74

Partagez cet article