Economie

CADRE MACROECONOMIQUE : Le gouvernement maintient les exigences du pacte de stabilité

Afin de garder stables les indicateurs économiques, le gouvernement est contraint de s’en tenir au maintien des des exigences du pacte de stabilité du cadre macroéconomique et monétaire qui le lie à la Banque centrale du Congo. La traditionnelle réunion hebdomadaire de l’exécutif national présidée mardi 15 décembre a révélé que grâce aux efforts de deux parties, le franc congolais est reste stable et se change sur le marché à environ 1968,58 FC à l’indicatif contre 2018,83 FC au parallèle.
A l’issue de cette séance de travail, la vice-première ministre et ministre du Plan, Élysée Munembwe, a annoncé une accélération du rythme de formation de prix au cours de la deuxième semaine du mois de décembre. L’inflation qui est passée de 0,127% contre 0,120% la semaine dernière, selon elle, est due à la hausse des prix de certains produits notamment les céréales, les viandes, les huiles, les légumes, les vêtements, chaussures, mais également les frais scolaires.
S’agissant de l’évolution de la conjoncture économique à court terme, le baromètre de la Banque centrale du Congo indique que les chefs d’entreprises ont été peu optimistes du fait du solde global brut d’option de 4,3% après 5,4% au mois d’octobre dernier. Cela s’explique par le repli de la confiance dans le secteur de la construction et celui de l’industrie extractive. Le CCE a aussi constaté d’une part l’augmentation de la production en énergie électrique, soutenue par la mise en service du groupe G24 de la centrale hydroélectrique d’Inga 2 ainsi que l’augmentation de nombres d’heures de fonctionnement groupe numéro 6 d’Inga 1, et de l’autre, la baisse de la consommation du ciment consécutive à la contraction de 25% de la production locale.
Concernant le secteur minier, il s’observe, selon le Comité, une embellie des prix des métaux à l’exception du cobalt qui a baissé sur le marché.
Le CCE a par ailleurs invité à nouveau la population à respecter les mesures barrières pour stopper la chaîne de contamination de la maladie à Coronavirus, face à l’augmentation sans cesse croissante des cas testés positifs au COVID-19.
JM

Hits: 58

Partagez cet article