A la une Economie

BUKANGA LONZO : L’Etat n’en peut plus, une privatisation en vue.

Selon la directrice générale du Parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo, Mme Ida Naserwa, le parc agro-industriel a atteint plus ou moins 25% dans la réalisation de ses objectifs. Mme Naserwa a notamment fait comprendre que l’appui du gouvernement et des partenaires est plus que nécessaire pour l’avancement du projet.

Des sources du ministère de l’Agriculture, l’on apprend que le gouvernement a sollicité le concours de la Banque africaine du développement, BAD, pour viabiliser le parc de Bukanga-Lonzo et d’ouvrir le projet, s’il le faut, à l’investissement privé.
Le président de la Fédération des entreprises du Congo, FEC, Albert Yuma avait soutenu, devant les membres du gouvernement, que « Bukanzo-Lonzo, c’est des millions des dollars jetés dans du sable ». Le projet a, en effet, déjà consommé plus de 83 millions de dollars. Sur le plateau d’une télé de la place, le très sérieux sénateur Jacques Ndjoli, a soutenu quant à lui que le gros des produits estampillés Bukanga-Lonzo vendus à Kinshasa consistait en réalité en produits importés. Pour autant, le gouvernement Tshibala veut encore tenter l’expérience dans d’autres provinces. L’essentiel des crédits retenus dans la rubrique fonctionnement de l’Etat en 2017, soit 854,5milliards de FC, est, en effet, affecté aux études de faisabilité pour l’extension des parcs agro-industriels à travers le pays. Ces fonds sont en augmentation de 17.3% par rapport aux allocations de 2016 qui étaient de 728,5milliards de FC. L’Etat r-dcongolais compte, pour ce faire, non seulement sur l’appui financier de la BAD mais aussi sur son management. Le directeur général de la Banque africaine de développement pour l’Afrique centrale, Dore Ousmane, a indiqué lors de son séjour, mi- juin 2017, à Kinshasa, que la BAD et le gouvernement de la RD Congo partagent la même vision sur le développement des Parcs agro-industriels. Le DG de la BAD région Afrique centrale a rassuré MM. Georges Kabongo Kazadi et Justin Bitakwira, respectivement ministre de l’Agriculture et du Développement rural, sur sa « mission d’imprégnation sur le plan agricole et en particulier sur l’approche de développement des parcs agro-industriels». Pour la BAD, il faut mettre à profit les 80 millions d’hectares pour la prospérité des populations congolaises et africaines. Concernant le parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo, le ministre r-dcongolais de l’Agriculture a reconnu que le projet avait pris une nouvelle orientation consistant à procéder « axe par axe, vue le contexte économique du moment ». Georges Kabongo n’a pas été plus explicite. Pour son vice-ministre, Noël Botakile, l’avenir de Bukanga-Lonzo est suspendu aux négociations sur l’accord de financement entre la BAD et le gouvernement.
POLD LEVI.

Hits: 5

Partagez cet article