Politique

BESOINS SOCIAUX DE BASE : Eau, courant, routes à Kin : Samy Badibanga ou André Kimbuta ?

Un conflit de compétences, et par ricochet de prérogatives, avait longtemps opposé Matata Ponyo, alors Premier ministre, et le Gouv de la capitale, André Kimbuta, sur les besoins sociaux de base de Kinshasa. Samy Badibanga tient à lever toute équivoque et l’a dit à un groupe des députés nationaux.
Ancien président du groupe parlementaire UDPS et Alliés, Samy Badibanga est un élu de Kinshasa, plus précisément de la circonscription du Mont-Amba. C’est à ce titre qu’un groupe des députés de cette circonscription, conduit par l’UNC Baudouin Mayo, a soumis, mardi 14 mars au Premier ministre, un carnet des doléances du Mont-Amba.
Il sied de mettre en exergue l’absence notable de Pius Muabilu dans cette délégation. « Nous sommes des députés élus de Kinshasa mais le mandat est national. Il y en a qui sont à l’intérieur du pays », indiquera néanmoins Baudouin Mayo.
Le district de Mont-Amba, centre-Est de la capitale, croule sous moult difficultés, les grandes artères intercommunales, la route By-pass et l’avenue de la Paix ne sont guère circulables… la desserte en eau est aléatoire, la spoliation des biens de l’Etat dont des sites maraîchers et des terrains de football, se poursuit sans relâche, a indiqué à la presse l’honorable Baudouin Mayo, au sortir de l’audience que le Premier ministre Samy Badibanga a accordé à ce groupe des députés. «Nous sommes venus faire part au Premier ministre de la situation de la population qui l’a élu, celle qui a fait qu’il devienne aujourd’hui Premier ministre…Certes, c’est une fierté pour nous élus de Mont-Amba de voir Samy Badibanga devenir Premier ministre. Depuis qu’il a été nommé, nous n’avons jamais eu l’occasion de le rencontrer et de lui dire que Mont-Amba qui nous a élu sombre», a déclaré le député UNC. Mayo était accompagné de Léon Mulumba, Oscar Nsaman O’lutu, Néron Mbungu, Olivier Mutwale, Serge Otete et Toussaint Alonga. Qui pour la circonstance ont choisi de taire leurs divergences politiques et idéologiques au profit des problèmes de leur circonscription électorale.
Paix et By-pass.
«La REGIDESO ne dessert pratiquement plus notre circonscription électorale. Et quand il pleut, Mont-Amba est sous les eaux. Par ailleurs, l’électricité pose problème. Nous devons nous souvenir de cette population qui nous a élus », a poursuivi le député. «Nous avons aussi parlé de nos routes notamment la route de la Paix qui doit relier Matete en passant par Kisenso jusqu’à l’université à Lemba vers Terminus». Pourtant le gouvernement précédent s’était engagé en décembre 2015 à réhabiliter l’avenue de la Paix ainsi que la route de By-pass à la suite d’une question orale avec débat posée par le député Néron Mbungu à l’alors ministre des ITPR, Fridolin Kasweshi. Autre artère, la route de By-pass dont la réhabilitation lambine. «Nous avons parlé de By-pass, route qui ouvre sur Rond-point Ngaba et au-delà. On a parlé aussi du terrain de foot de Kingabwa et de certains sites de ce quartier convoités par des squatters», a renchéri Baudouin Mayo. En 2015, l’honorable Léon Mulumba avait pourtant obtenu le déguerpissement des occupants illégaux du site maraîcher de Kingabwa au terme des démarches laborieuses. « Nous avons parlé de beaucoup d’autres problèmes socio-économiques sur Mont-Amba. Nous avons beaucoup remercié le Premier ministre pour son sens d’écoute et nous croyons qu’il pourra agir», a conclu le député Baudouin Mayo Mambeke. Le Premier ministre a pris note de ces doléances, tout en leur faisant comprendre que certains problèmes posés relevaient plutôt de la compétence du gouvernement de la ville de Kinshasa.
NKM

Hits: 114

Partagez cet article