Sport

BC V.CLUB. POUR REFAIRE LA GRANDE EQUIPE : Albert Yende Bofonge sur les traces de Babinyanga Babin

Jadis, sous la houlette de Baudouin Babinyanga ja Liwanga «Babin» d’heureuse mémoire, BC V. Club était l’équipe de basket-ball féminin la plus titrée de la RDC. Au fil des années, cette redoutable formation alignait des performances, à tel point qu’elle était devenue l’inamovible championne et  porte-étendard du basket-ball féminin de la RDC. Après la disparition de son mentor, commença alors pour ce club une descente vertigineuse dans les abîmes qu’aucun autre des dirigeants qui se sont succédés à sa tête ne put arrêter et tenter de refaire la période de gloire de cette formation modelée techniquement, à l’époque, par le savoir-faire du grand technicien Emile Mozingo Monga Maluku «Mozin» présentement inactif, relayé plus tard par son alter ego aujourd’hui disparu, Emema Esokowa «Payne». Conséquence de cette situation inconfortable du BC V. Club, le parcours en dents de scie de ce club qui faisait jadis le bonheur des férus de la balle au panier. Barth Kalembo Sangwa-a- Kitangwa avait bien essayé, mais son accession inattendue et impromptue à la 2ème vice-présidence de la Fédération de basket-ball du Congo (FEBACO), en 2018, avait  poussé certains membres lucides de l’équipe à se poser mille et une questions sur ses motivations.

Aujourd’hui, face à la situation désastreuse que connait le BC V. Club, un inconditionnel de l’équipe a décidé de prendre le relais, en s’engageant résolument sur les traces de «Babin», question de remettre sur orbite la grande équipe championne d’antan.    Pour réussir dans son entreprise, Albert Yende Bofonge, un ancien basketteur, qui avait aussi dirigé momentanément ce club à une certaine époque, a commencé par recruter des jeunes athlètes encadrées par quelques anciennes expérimentées, afin d’étoffer l’effectif décadent de son club. La relève, c’est ce qui manquait cruellement au BC V. Club pendant toutes ces années de galère. On espérait voir ce club remporter le titre de la 38ème Coupe du Congo, mais longtemps absent de pareille compétition,  V. Club a chuté sur la ligne d’arrivée. Qu’à cela ne tienne, le club a pris la deuxième place synonyme de vice-champion. Un motif de fierté. Visionnaire, Yende Bofonge, a été confirmé président de la section basket-ball de V. Club lors de la dernière Assemblée générale  avec le soutien total de la présidente de coordination de l’AS V. Club, Bestine Kazadi Ditalala. Yende Bofonge réussira-t-il là où Babinyanga Babin réussissait?  Pourrait-on vivre de nouveau un sacre du BC V. Club, dont le dernier titre remonte à très longtemps? «Tout est possible à celui qui croit», prophétisent les Saintes Ecritures.

HERMAN MALUTAMA  

 

Vues : 64

Partagez cet article