PUBLICITES

Baseane Nangaa avec le caucus des élus du Haut-Uélé

En séjour à Kinshasa, la capitale de toutes les institutions congolaises pour participer aux consultations entreprises il y a quelques semaines par le chef de l’exécutif national rd. Congolais, Antoine-Félix Tshisekedi Tshilombo, le gouverneur du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa, a organisé un cadre d’échange avec le caucus des élus du Haut-Uele, samedi le 14 novembre 2020 à Kinshasa. A l’issu de ce cadre d’échange, l’autorité provinciale a brossé succinctement l’état des lieux de la province du Haut-Uele. Outre, Baseane Nangaa, a insisté sur les travaux d’infrastructures caractérisés notamment par la construction et la réhabilitation des routes, bâtiments publics, points de contrôle et construction des aéroports et aérodromes et ce, avant d’annoncer d’autres grands projets qui sont encore sur la table de l’exécution ainsi que l’achat des engins de génie civil, dont le premier lot est arrivé à la fin de semaine dernière à Boh, dans le territoire de Faradje. Par la même occasion, le gouverneur du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa, a édifié les notabilités de sa province sur les efforts et la nécessité de mobiliser les recettes provinciales indispensables au développement en cours. A savoir, dans le domaine de la fiscalité, hormis des contraintes liées au recouvrement de certains droits et taxes reconnus à la province du Haut-Uele. Pour ce faire, le premier citoyen provincial a sollicité également l’accompagnement des élus nationaux dans le lobbeying auprès des autorités nationales, en vue du recouvrement de la rétrocession, le frais FONER et autres pour ainsi permettre à son entité de disposer des moyens conséquents pouvant faire face au redécollage du Haut-Uele. Sur le plan sécuritaire, le gouverneur Christophe Baseana Nangaa, a évoqué la problématique des éleveurs nomades mbororo qui, à ce jour, au centre des vives tensions à répétition au sein des communautés d’accueils nécessitant l’appui des députés et sénateurs de la province, pourque le pouvoir central puisse à son tour s’impliquer. Notons qu’à la fin de cette audience, le député national Crispin Atama Tabe, a fait savoir que le caucus des élus faisait siennes ces préoccupations exprimées par le gouverneur de province, dans le souci de l’accompagner dans ce chantier de développement durable au profit des populations de la région. Toutefois, l’élu de Faradje a fustigé toutes initiatives visant à déstabiliser les institutions politiques provinciales. Par ailleurs, il faut rappeler que cette réunion a connu la participation des députés et sénateurs du Haut-Uele. Il s’agit entre autres de Paulin Odiane Doune, Justin Somana Mondali, Geneviève Inagosi Bulo Kasongo, Jean-Pierre Batumoko, John Kezamudru, Dieudonnette Mungwanandjo, Jean Bakomito, Anne-Marie Karume Bakaneme, Jean Karume, Jean-Marc Mambidi Keroboro, Xavier Bonane Yanganzi, Anakonzi Masikini et Crispin Atama Tabe.

ALAIN PANGUIMO

Hits: 31

Partagez cet article