Politique

AYANT MODIFIE LA CONSTITUTION DANS L’INDIFFERENCE DES CENSEURS OCCIDENTAUX / Kagame vers un troisième mandat consécutif

C’est dans le silence assourdissant de la bien-pensante « communauté internationale » et de la ribambelle de ses perroquets dans les organisations africaines dites des droits de l’homme que le Président de la République rwandaise a été investi pour briguer un troisième mandat à la présidence de la République dans son pays. « Il a eu l’intelligence de rompre les amarres avec la petite Belgique et d’arrimer son vaisseau à l’attelage anglo-saxon qui lui a toujours apporté son soutien », note un politologue ouest africain.
En fait, en modifiant la constitution du Rwanda en 2015 tout en mettant en garde les donneurs de leçons qu’il n’accepterait aucune remontrance de source étrangère, Paul Kagamé s‘était déjà ouvert la voie à un troisième mandat. Maintenant les choses viennent de prendre un tour plus officiel. Le président rwandais sera bien candidat à la prochaine présidentielle de son pays avec des chances plus que réelles de l’emporter.
C’est samedi 17 juin que son parti, le Front patriotique rwandais (FPR) l’a investi comme candidat à la prochaine élection présidentielle. Pas une surprise au vu des dispositions de la constitution rwandaise révisée qui a fait sauter le verrou de la limitation des mandats qui y était inscrit auparavant.
Après l’annonce de sa candidature faire par son parti le FPR qui contrôle l’essentiel des espaces de pouvoir au pays des mille collines, Paul Kagamé exhorté ses partisans à « commencer à penser à la transition ». Mais, pour l’heure, le vainqueur des génocidaires de 1994 est bien parti pour conserver son fauteuil présidentiel pour encore sept ans après 17 ans passé au sommet de l’Etat.
A 59 ans, le président rwandais fera face à une poignée de candidats qui ne pèsent guère et n’ont aucune chance d’ébranler son régime. Il peut déjà compter sur le soutien de neuf partis politiques sur les 11 enregistrés au Rwanda, malgré les critiques d’une opposition presque aphone et réduite à un pur rôle de figuration.
L’élection présidentielle rwandaise est prévue le 4 août prochain.
Amuri Senga avec Le Maximum

Hits: 9

Partagez cet article