Politique

ASSEMBLEE NATIONALE : Devant Thambwe Mwamba, Fabien Mutomb plaide en faveur des prisonniers de la Kassapa

Au cours de la séance plénière du mercredi dernier, le député national de l’opposition radicale, Fabien Mutomb a, au cours du débat général, démontré – du haut de la tribune de l’Assemblée nationale – que les prisonniers de sa circonscription électorale (de Lubumbashi) vivent dans des conditions inacceptables. Il a sollicité au gouvernement national ci-représenté par le ministre de tutelle, Alexy Tambwe Mwamba, d’approvisionner le dispensaire de la prison centrale de Kassapa en produits pharmaceutiques.
En plus, il a insisté sur l’attention soutenue que le gouvernement est appelé à accorder à la prison de Kassapa, en vue de la réhabilitation de 6 pavillons délabrés sur les 14 qui composent ce centre pénitentiaire. Tenant compte de la capacité d’accueil de la prison centrale de Kassapa, à Lubumbashi, l’élu du peuple a souhaité qu’elle soit agrandie, afin de permettre aux prisonniers de vivre dans des conditions humaines. Cette situation se justifie par le fait que « cette prison a été construite avec une capacité d’accueil de 600 pensionnaires, mais à l’heure actuelle, elle en compte plus de 2000. Construite au départ avec 14 pavillons, il n’y a que 8 qui sont opérationnels pour le moment : tous les 6 autres sont inutilisables du fait de leur destruction! », a-t-il signalé.
Quant aux besoins mensuels ressentis dans cette prison située à environ 10 km au Nord du centre-ville de Lubumbashi, le député Fabien Mutomb a signalé qu’ « il s’élève à 50.000 dollars américains par mois, mais depuis 2 ans, cette prison n’a reçu que 20.000 dollars au total! », rappelant que les prisonniers sont des personnes vivantes au même titre que tous.
Sur le plan médical, l’élu de Lubumbashi a signalé que le dispensaire de la Kassapa emploit un médecin, mais il est est malheureusement dépourvu des produits médicaux. Or, les prisonniers malades pour lesquels il y est accrédité ont droit à la bonne santé comme tout le monde, selon lui.
MODESTE MBUYI

Vues : 62

Partagez cet article