Sport

APRES PLUSIEURS SAISONS DE GALERE : Enfin, le BC CNSS champion !


Dominé depuis quelques saisons sportives par le BC V. Club, le championnat de la Ligue provinciale de basket-ball de Kinshasa a connu une nouveauté depuis le jeudi 1er octobre 2020, avec le sacre du BC CNSS comme équipe championne de la saison 2019-2020, après la traversée du désert plusieurs saisons sportives durant. Le succès de la formation de la sécurité sociale au championnat de basket-ball de la Ligue provinciale de basket-ball de Kinshasa (LIPROBAKIN) est à mettre à l’actif de la patronne de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, Agnès Mwad Katang Nawej.
En effet, c’est elle qui a pesé de tout son poids pour remettre de l’ordre au sein de cette équipe qui était en perdition du fait de la mauvaise gestion de certains de ses membres. Agnès Mwad n’a donc pas lésiné sur les moyens pour mettre les athlètes dans des conditions optimales qui leur ont permis de ramener le titre et le trophée à l’immeuble du boulevard du 30 juin. Des fleurs ont aussi été jetées au Bureau exécutif fédéral de la Fédération de basket-ball du Congo (FEBACO), pour avoir autorisé la reprise du championnat à Kinshasa et à l’intérieur du pays, après 5 mois d’inactivité pour cause de Covid-19. Une reprise qui a permis au BC CNSS de goûter de nouveau au plaisir d’un sacre, 6 saisons sportives après.
Après avoir épuisé 2 mandats successifs à la tête du club, le comité sportif sortant du BC CNSS devait organiser, selon les règlements, une Assemblée générale extraordinaire et élective (AGEE) chargée de mettre en place une nouvelle direction pour présider aux destinées de l’équipe pour les trois années à venir. Mais par mauvaise foi, les anciens dirigeants du club, à la base de ses contre performances récurrentes, bloquaient la machine puisqu’incapables de justifier l’utilisation des fonds alloués à l’équipe de basket-ball par la trésorerie de l’entreprise durant leurs deux mandats successifs. Après maints reports, la situation a été décantée avec l’intervention personnelle d’Agnès Mwad et l’AGEE s’est tenue sous la supervision et de sage Augy Kalambayi Opola, responsable de la Direction des Ressources Humaines (DRH), représentant la haute direction de la CNSS. Au terme de ces assises, un nouveau comité sportif composé de 9 membres a été installé pour un mandat de 3 ans, chapeauté par Lucie Gumola Liogali (présidente). Le staff dirigeant du BC CNSS comprend également: Jean-Claude Robert Kapela Mbemba (VP), Prosper Kayelemo Futi (secrétaire sportif), Basombelwa Kyembwa (secrétaire sportif adjoint), Bola Isomo (Trésorière), Pathy Irung, Matungulu Sapo, Bontole Pongi, Mata Yangi et madame Kasongo Kubukuma (Membres-Conseillers). S’adressant aux nouveaux élus, le DRH de la CNSS a annoncé les couleurs: «notre équipe de basket-ball doit reprendre la place qui a toujours été la sienne parmi l’élite congolaise de cette discipline sportive C’est la mission que vient de vous confier la haute direction de l’entreprise à travers les membres de cette assemblée. Nous vous jugerons aux actes». Pour la première saison sportive de son mandat, le comité dirigé par Lucie Gumola Liogali vient de réussir son premier test, en attendant la 37ème édition de la Coupe du Congo de basket-ball qui se profile à l’horizon. Sous la direction technique de l’entraîneur principal Adé Koko et son adjoint Raven Mwimba Khonde et du médecin de l’équipe Tuendela Benda, le BC CNSS est composé de : Kokolo Longomo (capitaine), Christine Mbombo Mitshabu, Lamama Mukoso Nyoka, Gabriella Akasa Madamu, Ketsia Mbelu Bukasa, Evodie Lubata, Seya Kabongo, Matadi Kimbembi, Shounai Masuaka Nadège Matondo Nzuzi, Marlène Ngobeleza Matoko, Nora Bombolo, Christelle Ngusu et Kaba. On rappelle que c’est cette armada qui a battu et humilié le BC V. Club en finale du play-off de la LIPROBAKIN, sur le score de 85-51, soit 34 points ou 17 paniers de différence.
Aux dires du VP Kapela Mbemba, «le sacre de ce jour est dédié à celle qui a permis à cette formation de gagner le pari : Agnès Mwad Katang Nawej. Nous ne dormirons pas sur nos lauriers, car le plus difficile arrive ».
HERMAN MALUTAMA

Hits: 26

Partagez cet article