Sport

AMICAL RDC – RWANDA 2 – 3 : Revers pour Sengi Biembe Sese Seko

En match amical comptant pour la préparation des sélections nationales rd congolaise et rwandaise au prochain championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2019), les Léopards A’ ont été battu, mercredi 18 septembre 2019, par les Amavubi du Rwanda. Score : 2 – 3.
Les Congolais ont pourtant ouvert la marque à la 43’, peu avant les citrons, par l’arrière central vert et noir Luyeye «Ava Dongo ». Mais les Léopards se sont par la suite laissés devancer par les Rwandais par l’entremise de Thierry Manzi (45’), Ernest Sugira, un ancien de Vclub (60’) et Haruna Niyhozani (72’).
La réduction du score pour les rd congolais évoluant dans leurs installations n’est intervenue qu’aux dernières minutes de la partie, grâce à Joël Beta.
A quelques jours du déplacement de Bangui où la sélection de la RDC, détentrice de deux trophées de la catégorie, affrontera son homologue centrafricain, l’exploit rwandais a de quoi faire réfléchir le nouveau staff technique national.
Face à la presse à l’issue de la partie, Christian Sengi Biembe Sese Seko et ses collègues ont fait profil bas, reconnaissant les faiblesses des athlètes qu’ils qualifient de « gamins » et promettant de rectifier le tir à Bangui. Ils se seraient rendus compte de «qui peut faire quoi » à l’occasion de la déconfiture de mercredi, assurent-ils. Sans rassurer.
Vainqueur de l’avant-dernier CHAN avec Jean-Florent Ibenge, la sélection nationale des locaux avait par la suite été éliminée par les Brazza-Congolais l’année dernière. La défaite de Kinshasa, par une sélection par ailleurs défaite par les U23 coachés par le même Sengi Biembe, a trahi une sorte de stagnation : les Rwandais ont progressé depuis leurs dernières déconfitures face aux Congolais, qui ont dormi sur leurs lauriers. Malgré les excuses du reste refoulées par l’entraîneur adjoint Tshibasu.
Le rendez-vous de Bangui le week-end ne s’annonce donc pas sous les meilleurs auspices pour l’équipe nationale. Et ne manque pas d’entretenir les fantasmes de ceux qui déplorent le limogeage de Jean-Florent Ibenge. Le nouveau staff technique a peut être besoin de temps pour imposer ses fondamentaux.
J.N.

Hits: 88

Partagez cet article