Sport

AFROBASKET U 18 EGYPTE 2020 : Les athlètes de la RDC abandonnés

D’habitude, à la moindre complication pour le déplacement des athlètes congolais en vue des compétitions internationales, un simple coup de fil suffit pour décanter la situation.
Alors que la Fédération de basket-ball du Congo (FEBACO) éprouve d’énormes difficultés pour faire aboutir les dossiers concernant la participation des équipes nationales dans les compétitions internationales, notamment au tournoi des moins de 18 ans en Egypte dans les deux versions, le gouvernement dit ne pas être en mesure de les prendre en charge alors que ces jeunes ont déployé tous leurs efforts dans plusieurs séances d’entraînement. Les autorités Après des dures et éprouvantes séances d’entraînement. Faute de passeports et de frais de mission, ils ne peuvent pas effectuer le déplacement de l’Egypte.
Il en a été de même récemment pour les Léopards séniors féminins qui, pourtant qualifiées pour le tournoi préolympique du mois de novembre 2019 à Maputo, n’ont pu atteindre la capitale du Mozambique bien que la RDC ait confirmé sa participation à ce championnat quelques mois plus tôt.
Malgré les efforts du Bureau exécutif fédéral (BEF) de la FEBACO, le voyage raté des U 18 fera subir à la RDC des pénalités par la FIBA-Afrique.
Autant de cas qui illustrent, selon certains analystes, le torpillage par les autorités congolaises de la FEBACO.
A chaque fois, cela donne l’impression d’un retour à la case départ.
Pendant ce temps, seuls le football et le handball continuent à être prioritairement et particulièrement servis alors que l’équipe nationale de basket messieurs champions d’Afrique attendent toujours la motivation que le président de la République leur avait promise pour leur sacre il y a presque deux ans. Pourtant, les Léopards section foot avaient été servis trois jours après par le prédécesseur de Fatshi, Joseph Kabila après leur succès au CHAN.
C’est le lieu de rappeler qu’après l’élimination du 11 national en 1/8 de finale de la CAN-Egypte 2019, c’est le basket-ball qui avait essuyé les larmes des Congolais. Une situation qui risque de survenir cette fois encore au vu des piètres résultats des Léopards aux éliminatoires de la CAN Cameroun pendant que des millions de dollars américains ont été distribués à des joueurs incapables de redonner le sourire aux Congolais. Pour beaucoup, il est injuste de refuser de donner des frais de mission aux basketeurs pour une compétition internationale officielle mais privilégier les handballeurs qui s’en vont faire du tourisme à travers le continent après un stage improductif en France.
On rappelle que pendant son règne, Joseph Kabila avait ordonné au gouvernement Matata la prise en charge des fédérations sportives nationales longtemps écartées des avantages du Trésor public parmi lesquelles la Fédération de basket-ball du Congo, au profit de quelques deux ou trois autres fédérations. En fait, Kabila venait de déclencher le processus qui a abouti quelques années plus tard, au sacre des Léopards seniors masculins de basket-ball comme champions d’Afrique et qui attendent toujours d’être servis comme l’a promis Fatshi.
Alors que l’on invoque un dépassement budgétaire de 700 % au ministère des Sports et Loisirs, il est incompréhensible que les U 18 rd congolais ne puissent faire le déplacement de l’Egypte.
On ne peut pas comprendre non plus que la FEBACO soit ainsi abandonnée à elle-même alors qu’elle est de plus en plus performante. Pour preuve, à chacune de leurs sorties en dehors du pays, les basketteurs congolais ramènent toujours une moisson abondante. La dernière en date, c’est la qualification en terre rwandaise des Léopards séniors aux éliminatoires de l’Afrobasket. Mais en retour, ils sont floués et ne sont gavés que des promesses.
HERMAN MALUTAMA

Vues : 63

Partagez cet article