Politique

AFFAIRES ETRANGERES : La nomination de Christian Atoki Ileka comme dircab du VPM Lutundula fait l’unanimité

Christophe Lutundula Apala a annoncé la nomination de Christian Atoki Ileka, ancien ambassadeur congolais auprès des Nations Unies puis à Paris comme son directeur de Cabinet.
Diplômé en sciences politiques et économie de l’université catholique de Louvain et originaire de l’équateur, de la tribu mongo, l’ambassadeur Atoki Ileka a débuté sa carrière diplomatique en 1985 comme ministre-conseiller en Grèce jusqu’en 1988. Il fut à ce titre chargé d’une mission pour le compte des Nations Unies à Haïti de 1985 à 1999.
Il a été ensuite ambassadeur de la RDC auprès de l’Organisation des Nations unies à New York, ce qui lui a permis d’assumer les fonctions de vice-président de l’Assemblée générale de l’ONU de 2001 à 2007.
Après un passage à la tête de l’ambassade de la RDC à Paris (France), il a été rappelé au pays pour y exercer les fonctions de secrétaire général du ministère des Affaires étrangères.
Pour des motivations sur lesquelles il ne s’est pas étalé, il avait démissionné de ce poste en invoquant des raisons de convenance personnelle avant d’être rappelé comme sherpa du président de la République Félix-Antoine Tshisekedi dans le cadre du sommet de G20.
C’est donc un diplomate expérimenté traînant derrière lui une carrière bien remplie.
Polyglotte et disposant d’un carnet d’adresses riche, Atoki Ileka va pouvoir ainsi mettre désormais au service du nouveau chef de la diplomatie congolaise, Christophe Lutundula, sa connaissance aigue des arcanes diplomatiques. Sa nomination a été saluée notamment par la présidente de la commission des relations extérieures du Sénat, la FCC Francine Muyumba qui a déclaré: «nous apprécions le réaménagement au sein du ministère des Affaires étrangères qui donne l’espoir avec des personnes expérimentées, le chef de la diplomatie et ceux qui l’accompagnent dont le directeur de cabinet l’ambassadeur Ileka, un doué du secteur diplomatique» avant d’ajouter qu’elle espérait ainsi ce ministère «mettra fin aux théâtres diplomatiques sur le sol congolais, sera en mesure d’honorer nos missions diplomatiques et jouera pleinement son rôle d’un vrai ministère des Affaires étrangères en faisant appliquer la convention de Vienne sur les relations diplomatiques».
MD

Hits: 10

Partagez cet article