A la une Economie

3E FORUM ECONOMIQUE TUNISO-CONGOLAIS : La FEC insiste sur l’amélioration du climat des affaires

Prenant par à la 3e session du forum économique Tunisie-RDC de deux jours qui s’est ouverte mercredi à Kinshasa, la Fédération des entreprises du Congo (FEC) via son président de la commission nationale de l’industrie, Leny Ilondo, a salué cette initiative qui permet aux opérateurs économiques de ces deux pays de travailler ensemble. Cependant, le patronat congolais dit souhaiter que les gouvernements des deux Etats poursuivent les efforts quant aux réformes visant l’amélioration du climat des affaires en facilitant aux opérateurs économiques l’obtention des visas en vue de dynamiser davantage les mouvements commerciaux et les investissements entre les deux pays. «Notre chef de l’État Félix Tshisekedi a installé au niveau de son cabinet une cellule sur le climat des affaires dont les effets sont aujourd’hui notables mais, je souhaiterais qu’il y ait un accord de protection des investissements réciproques et, contre la double imposition entre les deux pays, la création d’un conseil d’affaires entre le secteur privé tunisien et congolais ainsi que la mise en place des mécanismes de facilitation des visas en faveur des acteurs économiques de deux pays et enfin la création des fonds spéciaux pour soutenir les investissements du secteur privé dans chacun de nos pays», a plaidé Leny Ilondo qui a insisté également sur la suppression des obstacles physiques et légaux aux déploiements de l’activité économique productive. «Il est impératif de remédier aux restrictions du côté de l’offre et à l’insuffisance des capacités productives pour développer les chaînes des valeurs régionales qui peuvent jouer un rôle déterminant en permettant au pays qui les intègrent d’adopter des technologies modernes. Ce faisant, d’être capable de bénéficier des retombées économiques positives du commerce intra africain. Je reste convaincu qu’au regard des potentialités économiques et des opportunités d’affaires dont dispose notre pays, il y a raison de croire à un accroissement non seulement du mouvement des échanges commerciaux mais aussi et surtout des investissements de transformation entre la Tunisie et la République Démocratique du Congo », a-t-il expliqué.
Le président de la commission nationale de l’industrie de la FEC a dit fonder l’espoir que les rencontres be to be qui se tiendront pendant ces assises, soient une occasion pour les entreprises tunisiennes et congolaises d’engager des discussions devant aboutir à la conclusion des partenariats en vue de réaliser des projets de création et d’installation d’industries valorisantes de matières premières de deux pays.
JM

Hits: 19

Partagez cet article