Sport

2EME FENETRE AFROBASKET MONASTIR (TUNISIE) : Polémique sur l’utilisation du fonds destiné aux Léopards

Alors que pour une fois le gouvernement s’est fait violence en débloquant à temps le fonds pour la participation de l’équipe nationale des Léopards basket à la 2ème fenêtre des éliminatoires Afrobasket Monastir (Tunisie), l’on apprend que le responsable de la délégation congolaise à cette compétition aurait disposé de cet argent comme bon lui semblait. Il s’agit, à en croire les sources, d’un membre du Bureau exécutif fédéral (BEF) de la Fédération de basket-ball du Congo (FEBACO).
L’alerte avait été donnée la veille même du départ de l’équipe en Tunisie dans le cadre des éliminatoires de l’Afrobasket Rwanda 2021. Aucune justification n’est faite de l’utilisation de 80 % de cette somme.
Sur l’avenue Dima, au siège de la FEBACO, la grogne enfle et le responsable de la fédération, seul habilité à justifier l’utilisation de ce fonds est mis en cause. Les réseaux sociaux se sont saisis de l’information pour qualifier la gestion de la FEBACO de «floue», appuyés par une voix autorisée de cette fédération pour qui «on ne peut pas gérer une grande fédération sportive nationale comme le FEBACO à travers les réseaux sociaux ou par la rumeur». On est fondé à croire qu’au sein de la FEBACO, l’on a confondu l’enveloppe du gouvernement à de l’argent personnel. Comme quoi, des personnes considérées comme intègres se sont toujours abreuvées aux mamelles de la FEBACO, à travers les libéralités du gouvernement, à qui on a toujours reproché d’exclure le basket-ball des avantages du trésor publique. C’est l’occasion d’interpeller le sénateur Boni Mwawatadi, président du BEF de la FEBACO, de s’impliquer personnellement dans ce dossier qui n’honore nullement la fédération qu’il dirige afin de tirer au clair les choses et remettre chacun des membres de son Bureau à sa place. Et, au besoin, prendre des sanctions qui s’imposent pour la crédibilité de la FEBACO.
HERMAN MALUTAMA

Hits: 25

Partagez cet article