WATSA : KIBALI GOLDMINES ; Suspension du déguerpissement des exploitants artisanaux

    6
    Jean-Pierre Lola Kisanga, ici à Giro

    En vue de préserver la paix sociale dans sa juridiction, le chef de l’Exécutif provincial du Haut-Uélé, Jean-Pierre Lola Kisanga, vient de suspendre momentanément les opérations de déguerpissement en cours, des exploitants miniers artisanaux dans le périmètre consolidé des concessions minières industrielles de Kibali Gold Mine, en territoire de Faradje, chefferie Logo Doka, dans les groupements Makoro et Ambarau.
    Sur proposition du ministre provincial de l’intérieur, sécurité, ordre public, justice et droits humains, Médias et nouvelles technologies de l’information et de communication, il a été jugé impérieux de suspendre temporairement les déguerpissements en attendant les éventuelles conditions soient préalablement réunies. Ce, pour éviter la tension sociale autrefois observée au sein des communautés vivant dans et aux alentours de la concession touchée par ces opérations d’une part, et les difficultés qu’éprouve le gouvernement provincial à remplir les préalables logistiques qu’exigent l’accomplissement de ses opérations, d’autre part.
    Selon un arrêté pris à cet effet, la cessation de toutes les activités d’exploitations minières artisanales et semi-industrielles visées de la société Kibali Gold Mine reste de mise. Pour rappel, les différends des limites qui opposeraient la société Kibali Gold Mine à la population de territoire de Watsa et de Faradje ne datent pas d’aujourd’hui. C’est au quotidien que des membres de ces deux communautés sont contraints de quitter les lieux inopinément, d’élire domicile ailleurs, et d’y recommencer une nouvelle vie.
    Beaucoup dans ces milieux sont hostiles à cette décision proposition de déguerpissement des populations, malgré la bagatelle somme d’argent mise à disposition des victimes en guise de dédommagement. Nonobstant les clauses légales qui définissent les rapports entre cette société minière et l’Etat congolais, unique propriétaire du sol et du sous-sol national.
    Le ministre provincial ayant dans ses attributions l’intérieur, la sécurité, l’ordre public, ainsi que son collègue ayant dans ses attributions les mines, ont été chargés chacun en ce qui le concerne, de l’exécution de l’arrêté de suspension des déguerpissements, entré en vigueur à la date de sa signature, en novembre 2017.
    Alain PANGUIMO

    Pas de commentaire