VODACOM LIGUE 1/PLAY-OFF : TP Mazembe, invaincu mais pas impérial dans le top 5

    20
    Mazembe-Vclub (archives)

    Après le nul (0-0) concédé devant l’AS Vclub dimanche 20 mai 2018 au stade TP Mazembe de Lubumbashi, le coach Pamphile Mihayo a réagi à la polémique sur les matchs non gagnés face aux grands clubs de la RD Congo (Lupopo, Sanga Balende, DCMP, Vclub), une première chez les Corbeaux depuis de lustres.
    Même s’il garde un petit regret après ce nouveau nul sans but, le jeune entraîneur du TP se dit plutôt satisfait de ce que son équipe a réalisé dans cette première manche de la phase des playoffs. « Oui c’est vrai que nous n’avons pas réussi à battre les grandes équipes du pays, et aujourd’hui c’est Vita Club qui vient nous tenir en échec parce qu’on a joué à la maison. Concernant les autres matchs, on a tenu DCMP en échec à Kinshasa et Sanga Balende à Mbuji-Mayi. Donc le bilan pour moi, il est positif, si je peux bien dire ainsi, on n’a pas perdu des matchs contre eux, on a quand même arraché des points à l’extérieur ou à la maison. C’est tout à fait normal qu’une équipe vienne ici chercher les points, en plus c’était Vita Club en face, un grand club du pays, qui venait aussi de gagner son match de coupe d’Afrique. Je retiens que c’était un bon match, avec un beau spectacle de part et d’autre », commente Pamphile Mihayo en conférence d’après match.
    Hué et désavoué lorsque l’AS Vclub s’inclinait devant la formation locale du CS Don Bosco, le coach Ibenge et tout son staff ont reçu un hommage mérité des supporteurs du TP Mazembe. Ils se sont tous spontanément levés à la fin de la partie, le 20 mai 2018, pour applaudir leurs visiteurs. Une manière à eux de se racheter et saluer la belle prestation des Dauphins Noirs de Kinshasa.
    La première réaction du coach vert et noir en conférence de presse d’après-match fut justement tournée vers ce public très fair-play. « Oui, on est satisfait du match, du public et aussi de l’arbitrage », a-t-il déclaré. Ajoutant que « on voulait faire un grand match, et on l’a fait. Voilà, tout le monde a bien joué son rôle, que ce soit l’équipe de Mazembe, que ce soit nous ou encore le public dans les tribunes, c’était magnifique ».
    Les notes du match
    TP Mazembe
    Sylvain Gbouhou : 6, très peu sollicité, l’international ivoirien a passé une belle après-midi.
    Arsène Zola : 5 , revenu de blessure il y a juste quelques jours, le jeune latéral gauche a été l’un de plus mauvais Corbeaux. Aucun centre réussi sur l’ensemble du match, inefficace, peu percutant, inexistant dans le jeu offensif de son club.
    Kabaso Chongo: 8, l’homme du match, sans l’ombre du doute. Après un très bon match au Maroc, le zambien a gratifié le public d’une performance XXL, annihilant tous les assauts de l’AS Vclub. Propre dans les relances et combatif dans les duels, Chongo vit sa meilleure période au sein du club Lushois.
    Joël Kimwaki : 5, solide mais quelques fois en difficulté, un peu maladroit dans ses décisions ainsi que dans les interventions face à Jean-Marc Makusu Mundele.
    Issama Mpeko : 6,5, profitant de l’espace libéré par Glody Ngonda dans la défense adverse, Djo Issama Mpeko a été l’un des hommes dangereux de ce match, ses débordements dans le couloir droit et ses centres ont donné beaucoup de peine à l’arrière-garde moscovite.
    Nathan Sinkala : 5,5 un peu distrait en première période, le zambien s’est réveillé en seconde mi-temps, sans démontrer son véritable niveau.
    Christian Koffi : 6, l’Ivoirien s’est battu comme un diable dans un bénitier pour empêcher à Fabrice Ngoma et tout le milieu de Vclub de se balader tranquillement. Il a récupéré beaucoup de ballons et n’a pas hésité à aller aux contacts.
    Glody Likonza : 5, engloutit dans l’intensité du match, incapable de mener convenablement le jeu de son équipe tel que demandé par Pamphile Mihayo, le jeune prometteur du TP a fait parler son manque d’expérience cet après-midi, obligeant Rainfort Kalaba de décrocher pour chercher des ballons.
    Kalaba Rainford : 4, de retour dans le onze de départ après les deux rencontres de la Champions League, le capitaine des Corbeaux a rarement fait des bons choix, ses passes n’arrivaient pas à destination, aucune entente avec Ben Malango à l’attaque. Il a été remplacé par Elia Meschack à l’heure de jeu.
    Ben Malango : 5, sans ballon intéressant à jouer et pas un seul tir cadré pour lui. Un match à oublier.
    Adama Traoré : 5,5, capable de conserver le ballon autant de minutes que le jeu le demande, le malien a été bon loin des buts, utilisant sa vitesse et les espaces pour ouvrir le chemin des buts à Malango, malheureusement la défense de Vclub était bien en place.
    Meschack Elia : 6,5, entré en cours de jeu, c’est lui qui change totalement la physionomie du match, il accélère le jeu de son équipe, créé des situations dangereuses, sur le terrain on ne voit que lui. Clairement, on est en voie de retrouver le Meschack Elia du CHAN 2016.
    Salif Coulibaly : 5, lui aussi entré en cours de jeu, au moment où le TP Mazembe avait le pied sur le ballon et dominait le match, le géant défenseur malien n’a pas eu grand-chose à prouver.
    Abdoulaye Sissoko : 5, une entrée timide dans les dernières minutes du match.
    AS V. club
    Nelson Lukong : 6, à l’image de Sylvain Gbouhou, le portier de l’AS V. club a passé une première période plus ou moins aisée. C’est en deuxième mi-temps qu’il s’est montré décisif, et sur les moments clé de la rencontre. Sa belle claquette dans le dernier quart d’heure a permis aux Dauphins Noirs de sortir sains et saufs de ce classico.
    Yannick Bangala : 6,5, match plaisant de l’ancien Imanien, des interventions propres et une façon de défendre extraordinaire.
    Padou Bopunga : 5,5, en difficulté face à la puissance physique de Ben Malango, l’international congolais s’est bien débrouillé, surtout dans les airs, où il n’aura laissé aucune chance à l’avant-centre des Corbeaux.
    Djuma Shabani : 6, solide défensivement et très intelligent tactiquement malgré quelques erreurs dans le dernier geste, Wadol a fait bon match.
    Nelson Munganga : 7, il est l’homme du match côté Vclub, celui que les Kinois surnomment ‘Ngulu’ a tout balayé sur son passage, une première mi-temps très sérieuse, avec un nombre incalculable de ballons récupérés et une incroyable résistance dans les duels.
    Jésus Moloko : 5,5, Comme l’a dit son entraîneur, l’ancien du FC Renaissance a confondu vitesse et précipitation, prenant des mauvaises initiatives sur le côté droit.
    Fabrice Ngoma : 6,5, il aura été aussi fantastique, surtout en première période, faisant parler sa technique et son intelligence balle aux pieds, un jeu dans la verticalité tel le madrilène Isco, une indescriptible facilité à éliminer son vis-à-vis. Sa présence au milieu de terrain a donné du fil à retordre aux Corbeaux
    Jean-Marc Makusu : 5,5, ce match a été très compliqué pour les deux avant-centres. La vedette de l’AS Vclub n’a pas brillé comme on l’attendait, lui qui reste sur quatre matchs sans marquer le moindre but.
    Emmanuel Ngudikama: 5, difficile de réaliser les exploits du milieu de semaine quand l’adversaire se nomme le double tenant du titre de la C2 CAF. L’ailier Vclubien n’a eu que peu d’espace et peu de ballons pour s’exprimer.
    Chadrac Muzungu : 4, à l’instar de ses dernières apparitions, l’académicien a encore prouvé qu’il est dans une forme pitoyable. Sa montée dans les dernières minutes avait tout l’air d’un non-événement.
    Luzolo : 4, à peine lancé par Florent Ibenge, le jeune joueur tente une frappe lointaine, qui passe au-dessus de la cage de Sylvain Gbouhou, puis rien du tout.
    Didier MBOKANDJA SHAKO

    Pas de commentaire