UDPS/TSHILOMBO : Toujours pas de congrès à la 10ème rue Limete

    69
    Le staff de l'UDPS/Fatshi

    Augustin Kabuya accuse Bruno Tshibala d’avoir reçu mission de déstabiliser le parti
    Augustin Kabuya, le porte-parole de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), aile Félix Tshilombo Tshisekedi, a déclaré mercredi 10 Janvier 2018. Il s’exprimait au sujet des statuts du parti dont la légalisation a été obtenue sans coup férir par le Premier ministre du gouvernement d’union, et du congrès qui se prépare pour élire le successeur d’Etienne Tshisekedi à la tête de l’UDPS/Tshilombo à la 10ème rue.
    Pour Augustin Kabuya, Bruno Tshibala a reçu mission de la Majorité présidentielle au pouvoir de déstabiliser l’UDPS. « Rappelez-vous en 2009, la même personne et ses amis voulaient légaliser des documents au nom de l’UDPS. Albert Moleka avait fait opposition pour empêcher la légalisation de ces documents-là. Au sujet de la convocation de notre congrès extraordinaire, on est en train de mettre la dernière main. Dès que cela sera fait, nous allons amener les conclusions de nos travaux auprès de la hiérarchie du parti pour qu’elle fixe l’opinion par rapport la date de convocation du congrès. Au sujet de la permanence de l’UDPS, je pense que la mission qu’il (Bruno Tshibala) tente, lui-même sait là où il va s’arrêter avec cette comédie. Ça ne passera pas. Il sait très bien que les gens sont morts pour ce parti et l’avenir nous dira quoi et le congrès sera convoqué conformément à l’article 25 de notre parti » déclare Augustin Kabuya
    Dans l’autre camp au sein de la même UDPS, le président délégué de l’aile Tshibala, Tharcisse Loseke, affirme que désormais il n’y aura plus qu’un seul parti que son groupe incarne et qui portera ce nom. « Il n’y aura plus qu’une seule UDPS/Tshisekedi. Celle que nous incarnons. Nous avons désormais la légalité et la légitimité. Personne ne va se prévaloir de cette UDPS » a affirmé T.Loseke
    Roberto TSHAHE

    Pas de commentaire