SCRUTINS DE DECEMBRE 2018 : 35.000 machines à voter en route pour Kinshasa

    10
    Préparation des machines à voter à l'embarquement

    Un premier lot important composé de 35.000 machines à voter vient d’embarquer au port d’Incheon en Corée du Sud à destination le port international de Matadi en République Démocratique du Congo. Ces machines sont déjà prêtes pour les élections prévues le 23 décembre 2018, rapporte une dépêche de l’administration électorale parvenue au Maximum.
    Ce premier embarquement vers la RD Congo démontre à suffisance combien les autorités de la Commission Electorale Nationale Indépendante sont déterminées à respecter le calendrier électoral.
    Pour parvenir à ce résultat, c’est une planification stricte des opérations de contrôle qualitatif et quantitatif de même qu’un travail méthodique qui se font dans plusieurs usines de l’entreprise Miru Systems sous l’œil vigilant du Secrétaire exécutif national adjoint de la CENI, Verdonck Thiya Mwamba.
    Un travail harassant se fait en collaboration étroite entre les experts de la CENI en mission sur place et les techniciens Sud-Coréens avec comme objectif de s’assurer de la qualité des machines à expédier.
    Pour s’adapter au rythme du conditionnement des machines contrôlées et ainsi respecter le calendrier, le Secrétaire exécutif national adjoint de la CENI a affecté une deuxième équipe au contrôle de l’assemblage, l’étiquetage, le colisage, la palettisation, le filmage avant le déploiement vers le port.
    La première équipe continue le contrôle exhaustif quantité/qualité (composantes de la machine et fonctionnalité) et prépare les machines à voter pour la deuxième équipe. Toutes ces étapes de conditionnement sont respectées.
    Miru systems rassure
    Satisfait de ce premier embarquement, le président du Miru systems Jin Bok Chung, rassure la CENI quant à la livraison à temps de toutes les machines commandées. Une occasion de plus pour louer le travail combien professionnel exécuté par la CENI et de réaffirmer la franche collaboration qui existe entre son entreprise et la centrale électorale congolaise.
    Emu par ces mots d’encouragement et de détermination du numéro 1 de Miru Systems, le représentant de la CENI a lui aussi remercié les responsables de Miru pour le travail de qualité abattu jusqu’ici avant d’inviter ses collègues venus de Kinshasa au professionnalisme, à la discipline, au sérieux et surtout à l’assiduité.
    Pour Verdonck Tshiya, plus rien ne peut plus arrêter la machine électorale rd congolaise et, on peut déjà affirmer que les élections du 23 décembre de cette année seront bel et bien organisées avec la machine à voter.
    J.N.

    Pas de commentaire