SANTE PUBLIQUE : Oly Ilunga pour un Centre de Contrôle de maladies en RDC

    10
    Dr Oly Ilunga

    Le ministre de la Santé Publique, le Dr Oly Ilunga, vient d’effectuer une fructueuse mission aux Etats-Unis d’Amérique, précisément dans la ville de Georgie en Atlanta. Objectif du voyage outre Atlantique, créer un Centre de Contrôle des maladies (CCD) inspiré du modèle américain du Center Diseases Control (CDC), qui a fait ses preuves dans la lutte contre la malaria et autres maladies endémiques et épidémiques. Et ainsi pouvoir faire face aux fièvres hémorragiques à virus Ebola, à la tuberculose, à la malaria, au choléra, qui malmènent les populations en RD Congo.
    La création du CDC permettrait de prévenir, contrôler et détecter les maladies et ainsi jouer aussi le rôle de centre d’opérations d’urgence pour faire le monitoring de toutes les menaces qui peuvent surgir sur la santé de la population.
    Répondant à la question de savoir si le Ministère avait les moyens de construire un tel centre en RDC, Oly Ilunga a déclaré que le plus important est d’avoir d’abord l’ambition, et l’ambition est manifeste, à la fois pour notre pays et pour le ministère de la Santé publique qu’il a l’honneur de piloter. Le plus important est aussi d’avoir la volonté de créer ce centre avec nos propres moyens, a encore soutenu Oly Ilunga. Qui s’est déjà lancé dans la recherche des partenaires, et aurait trouvé une oreille attentive auprès des Chinois, qui sont prêts à intervenir à hauteur d’un tiers de besoins relatifs à la construction de ce centre.
    Le ministre de la Santé Publique a aussi frappé à la porte de la Banque Mondiale à travers un spécialiste en la matière, le Dr Evans, avec lequel la priorité des réformes à engager en termes d’accès aux services et aux soins de santé primaires, ainsi qu’au financement du secteur en RD Congo a été arrêtée.
    Un accent a été mis sur la création de CDC en RDC pour améliorer la surveillance des épidémies. L’occasion faisant le larron, Oly Ilunga Kalenga a rencontré notre compatriote Mutombo Dikembe, très impliqué dans le secteur de la santé, avec son hôpital à Kinshasa, bien équipé, susceptible aussi d’aider à la réalisation des objectifs du ministère de la santé. Mutombo Dikembe s’est montré ravi et a déclaré que : « La RDC peut se situer parmi d’autres pays qui avancent sur le plan de la médicine. Elle doit, la RDC, avoir son propre centre de contrôle. En effet, il y a beaucoup de maladies qui tuent en Afrique, notamment, choléra, Ebola, malaria, etc. Ce centre aidera beaucoup la RDC et sa population. On ne doit pas chaque fois attendre l’arrivée ou l’intervention d’autres pays ou, nos frères qui viennent d’ailleurs. CDC Congo sera là pour être le premier à répondre aux besoins et la Fondation Dikembe Mutombo, veut travailler avec le ministre de la Santé publique pour qu’enfin que ce centre soit le meilleur et au service de nos populations. Je suis là, disposé à être utilisé comme Ambassadeur de mon pays, la RDC autant que j’ai parlé pour d’autres pays. Par ailleurs, je m’inscris pour l’éducation de masse, très nécessaire, elle qui fait défaut, car le traitement, il y en a. Si la masse est éduquée, nous allons réduire la mortalité de nos compatriotes ». En bon pèlerin pour la cause des Congolais, partout où le ministre a été reçu (Atlanta,Washigton DC, USAID et Banque Mondiale) il a plaidé la cause et a eu des résultats escomptés. Il a donc quitté les États-Unis avec la joie d’avoir bien accompli sa mission.
    DAVID MUTEBA KADIMA

    Pas de commentaire