SANKURU : Lambert Mende en tête des sondages Cœur d’Afrique Magazine

    78
    Lambert Mende, ici à l'aérodrome de Lodja

    Du 15 janvier au 15 mars 2018, nos confrères de Cœur d’Afrique Magazine ont initié une série de sondages ventilés autour de plusieurs rubriques dans les territoires de la province du Sankuru. Objectif de l’opération, tâter au cours de cette année électorale, les pouls de l’opinion sankuroise. Les sondages Cœur d’Afrique Magazine ont privilégié la méthode de l’échantillonnage, interrogé des gens dans les milieux socioprofessionnels, les écoles, les Instituts Supérieurs, les professions libérables, (dont les commerçants), les villageois, etc…
    Pour la période visée, les sondages Cœur d’Afrique Magazine renseignent que 5 personnalités sankuroise émergent de lot d’acteurs politiques de la jeune province dans l’ordre suivant :
    – Lambert Mende, 89 %
    – Léonard She Okitundu, 66 %
    – Raymond Omba Pene Djunga
    – Jean-Charles Okoto, et
    – Christophe Lutundula Pene Apala.
    Cœur d’Afrique Magazine promet de poursuivre ses sondages jusqu’à la veille du 23 décembre 2018, date prévue pour la tenue des élections couplées présidentielle, législatives nationales et législatives provinciales. Les détails des premiers sondages seront expliqués dans les prochaines publications du magazine dirigé par Wilson Omanga. Qui explique que l’exploit de l’autorité morale de la CCU répond d’une constance propre à l’opinion du Sankuru.
    Dans ce coin de la République, l’étalon de la qualité d’homme politique et d’homme d’État reste Patrice Emery Lumumba. A travers les différentes prestations publiques de Lambert Mende, les populations du Sankuru ont l’impression de voir Patrice-Emery Lumumba ressusciter. Et son parti politique, la Convention des Congolais Unis (CCU) apparaît comme l’imbattable vivier du nationalisme en ce moment crucial de l’histoire de la RD Congo.
    Néanmoins, tout en portant Lambert Mende haut dans leurs cœurs, les Sankurois nourrissent quelques regrets et espèrent réparations. Le Sankuru, estiment-ils, s’est plus qu’investi dans les victoires de la majorité au pouvoir en place en 2006 et 2011, mais n’a pas bénéficié du moindre coup de pouce dans le cadre des Cinq chantiers de la République et la Révolution de la Modernité. La province demeure d’un super-enclavée. Et l’érection d’une agglomération urbaine à la mémoire du héros national Patrice-Emery Lumumba, dans la cité de Wembonyame, demeure un rêve inaccessible. Pas le moindre début de travaux, même d’un simple aérogare ou d’une route carrossable dans aucune des villes et cités de la province.
    Cœur d’Afrique Magazine se demande si les 5 champions révélés par ses sondages d’opinion sauront relever le défi qui consistera, d’ici les prochaines échéances électorales, à redonner espoir aux sankurois.
    J.N. AVEC CŒUR D’AFRIQUE MAGAZINE

    Pas de commentaire