RÉACTION L’INTERPRÉTATION DU MESSAGE DES ÉVÊQUES CATHOLIQUES : Obtenir la conversion de nos frères en tapant sur les casseroles ?

34
Le Pape en Birmanie

Mais, Pour qu’on aille aux élections, Les Évêques demandent-ils aux fidèles catholiques membres de l’opposition de manifester contre leurs frères catholiques proches du Pouvoir?
Nous les recevons tous dans nos églises et leur donnons la Communion indistinctement : les opposants, les bonzes du pouvoir (considérés comme les mauvais, ceux qui bloquent les Accords!), les riches, les pauvres…Sommes-nous entrain d’exhorter une partie de nos chrétiens à taper sur les casseroles et les cloches la nuit, contre une autre partie de nos fidèles situés dans un camp que nous jugeons fautif?
Ceci laisse croire que la conversion et le retour aux bons sentiments de nos catholiques participant au pouvoir, que nous n’avons pas pu obtenir par nos prédications et nos médiations, nous allons les obtenir en tapant sur des casseroles et des cloches ?
Comme stratégie de pression politique, je trouve ça minable et enfantin!
En plus, cela crée la division dans l’église et c’est mauvais au plan pastoral!
Notre Peuple souffre, il est VRAI! Mais pour soulager sa misère, faut-il que ceux qui ont parrainé l’entente entre les politiciens divisés, soient aussi ceux qui accentuent la division entre membres de l’Église?
Le Saint-Père Pape FRANÇOIS nous a appelés à l’unité et à la concorde ! Pas à la division ! Et le rôle de l’église n’est pas de se substituer aux partis politiques pour organiser leurs manifestations, mais de les accompagner dans la recherche des solutions consensuelles.
Hawa wenzetu wa huku Kinshasa wanaanza kufanya Kanisa yetu ina kuwa partisane! Haiko muzuri!
Abbé J.B. B.
19/12/17, 20:18

Pas de commentaire