RAPPORT GLOBAL WITNESS : Martin Kabwelulu dénonce, ITIE Rdc aussi

    18
    Martin Kabwelulu, Ministre des Mines

    Le ministre des mines du gouvernement Bruno Tshibala, le Palu Martin Kabwelulu, a déclaré au cours d’une conférence de presse lundi 24 juillet 2017 à Kinshasa que le rapport publié la semaine dernière par l’ONG internationale Global Witness est politique et ne reflète pas la réalité.
    Global Witness affirme que plus de 750 millions de dollars de revenus déclarés versés par des entreprises minières à des organismes publics congolais ont disparu avant d’être acheminés au Trésor public et n’ont donc pas profité aux populations.
    Pour Martin Kabwelulu, l’Ong internationale a mal exploité les données tirées d’un autre rapport, celui de l’initiative PPTE, entre 2013 et 2015. L’ONG Britannique, partie prenante dans les débats du secteur minier devrait mieux s’informer ou solliciter les explications supplémentaires à la coordination nationale de l’ITIE avant toute publication.
    « La RDC a adhéré librement depuis 2005 à l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives, ITIE. Ce qui a conduit notre pays à un long processus et en 2014, la RDC a été déclarée pays conforme à cette initiative. Et au regard des performances qu’elle a atteint 2014, le pays a été déclaré conforme à la mise en œuvre de l’ITIE. La RDC est engagée à poursuivre ses efforts dans ce processus pour relever le défi de la transparence dans les industries extractives et tous les rapports sont dûment validés par un sujet qui du reste est britannique. Je constate avec beaucoup de regret que l’interprétation est apparemment très orientée vers une mauvaise voie. En d’autres termes, ce rapport à plusieurs connotations politiques, et pourtant, les problèmes politiques ne sont pas que l’apanage de la RDC. Il y a des problèmes politiques partout dans le monde. Alors quelle relation établir entre la publication du rapport de l’ITIE et le maintien du Président Kabila au pouvoir ? », s’est interrogé le ministre.
    De son côté le Coordonnateur national de L’ITIE/RDC, le professeur Mark Dumba Jérémy, a affirmé que le chiffre de 750 millions USD avancé par Global Witness ne se justifiait pas par rapport aux données livrées pour ces trois exercices (2013, 2014 et 2015). Selon le professeur Dumba, les régies financières au niveau national comme au niveau local ont récupéré directement certains montants et cet argent n’est pas entré directement sur le compte du trésor public, à savoir la Banque Centrale. Le coordonnateur de l’ITIE se dit choqué par le comportement de l’ONG internationale qui a publié son rapport “sans toutefois solliciter un quelconque éclairage”.
    Pour rappel, Global Witness a publié le 21 juillet 2017 un rapport dans lequel il lance un cri d’alarme sur la disparition de plus de 750 millions USD des revenus miniers entre 2013 et 2015. Selon Global Witness, la Gécamines serait la « principale responsable » de disparitions de ces fonds. Le Directeur Général de la Gécamines promet de réagir à ces accusations dans les prochains jours, annonce nos confrères de Politico.cd.
    AVEC POLITICO.CD

    Pas de commentaire