PARTIS ET REGROUPEMENTS POLITIQUES : Jean-Paul Nemoyato et l’Atic en café politique à Isiro

    41
    Jean-Paul Nemoyato à Isiro

    L’Alliance pour la Transformation Intégrale du Congo (ATIC) de Jean-Paul Nemoyato Bagebole a organisé, le 19 octobre 2018 à l’Hôtel Bomokandi d’Isiro, un séminaire de formation et de renforcement des capacités à l’intention des militants et candidats députés des partis membres du regroupement politique. L’objectif visé étant, naturellement, la préparation des scrutins combinés législatives nationales et provinciales ainsi que la présentielle du 23 décembre 2018.
    Le café ATIC d’Isiro a été organisé dans la suite de celui tenu à Kisangani, dans la province de la Tshopo, alors qu’un autre est prévu pour la province voisine du Bas-Uélé. Renforcer les capacités des membres du regroupement politique, mais aussi conforter les attitudes, comportements et discours politiques qui doivent devenir communs aux candidats députés provinciaux et nationaux, tel est l’objectif poursuivi par Jean-Paul Nemoyato Bagebole.
    Pour l’ancien ministre national de l’économie du gouvernement Matata, la majorité des candidats députés estiment que pour convaincre leurs bases ou leurs électeurs, il faut avoir de l’argent. Non, c’est archifaux, soutient-il. L’argent, bien que moyen et facilitateur pour un certain nombre de choses, n’est pas primordial face à beaucoup d’autres réalités. Notamment en ce qui concerne les stratégies électorales à mettre en place ; le langage et le discours à utiliser, les comportements humains …
    Enr rapport à la machine à voter, le président national de l’ATIC a clairement dénoncé les spéculations qui entourent l’utilisation de cet outil informatique introduit par la CENI dans le processus électoral en cours. L’ATIC étant membre de la Majorité Présidentielle et signataire de la charte portant création du Front Commun pour le Congo (FCC) invite dores et déjà ses militants et sympathisants à se rendre nombreux aux urnes le 23 décembre prochain.
    Au terme du café d’Isiro, le 19 octobre dernier, une séance d’expérimentation de la machine à voter a été organisée à l’intention des participants par les soins d’Etienne Akanziade Nemusau, le secrétaire exécutif provincial de la CENI Haut-Uélé, qu’entouraient les techniciens de l’administration électorale de la province. Un exercice pratique qui a beaucoup réjoui les participants.
    Alain PANGUIMO
    Correspondant à Isiro

    Pas de commentaire