NOUVELLE CONTRACTION DU PIB AU PAYS DE MANDELA : L’Afrique du Sud entre en récession

    16
    Joseph Kabila, avec Cyril Ramaphosa le 10 août 2018 à Kinshasa

    L’économie sud-africaine replonge dans la récession technique, selon des données publiées le 4 septembre par l’agence sud-africaine de la statistique (StatsSA) ; le PIB du pays le plus industrialisé du continent s’est contracté de 0,7% au deuxième trimestre 2018, après avoir déjà dégringolé de 2,6% (chiffre révisé) au premier trimestre.
    « Nous sommes en récession. Nous avons enregistré une contraction au premier trimestre […] et maintenant au deuxième avec une baisse de 0,7% », a déclaré le statisticien général du pays, Risenga Maluleke.
    StatsSA a précisé que la contraction du PIB au deuxième trimestre découle d’un repli des secteurs de l’agriculture et des transports. La production agricole a chuté de 29,2% tandis que le secteur des transports a reculé de 4,9%.
    La production minière a cependant progressé de 4,9%, tandis que le secteur financier a enregistré une croissance de 1,9%.
    L’Afrique du Sud, qui avait déjà connu un épisode de six mois de récession technique, fin 2016-début 2017, a vu son PIB progresser de 1,3% en 2017 et les analystes anticipent un chiffre de 1,8% pour 2018.
    Le nouveau président sud-africain, Cyril Ramaphosa (photo), qui a succédé en février au très controversé Jacob Zuma, a promis de relancer l’économie du pays qui se débat depuis plusieurs années avec une croissance atone et insuffisante pour faire fléchir un taux de chômage record de 27,7%.
    AVEC ECOFIN

    Pas de commentaire