NEPAD : 435, 3 millions de dollars pour le chemin de fer Kinshasa-Ilebo

    24
    Le port d'Ilebo dans la province du Kasai

    Selon le Nepad, Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique, le projet de construction du chemin de fer Kinshasa-Ilebo nécessiterait plus de 435,3 millions dollars.
    Ce montant n’inclurait pas les études des risques environnementaux et sociaux dont les coûts seraient évalués plus tard. Ilebo Rrailways fait partie du grand projet de construction du double pont, route et rail, entre Kinshasa et Brazzaville. Le projet de construction de la ligne ferroviaire Kinshasa-Ilebo a pour but d’assurer la continuité du transport ferroviaire entre le port de Matadi et le centre, l’Est et le Sud Est de la RD Congo, et au-delà avec la Zambie, le Zimbabwe et l’Afrique du Sud. L’objectif à long terme est de permettre l’interconnexion et l’interopérabilité de l’Afrique centrale, orientale et australe. Le chemin de fer projeté aura une longueur de 870 km entre Kinshasa et la ville d’Ilebo. Il aura un écartement standard de 1,435 m pour une charge maximale à l’essieu de 23 tonnes. La ligne comprendra une voie unique, avec vingt-six gares intermédiaires. Les bâtiments et les équipements nécessaires à la maintenance des installations et du matériel roulant sont intégrés dans l’étude de la ligne. La ligne sera connectée à la ligne Matadi-Kinshasa, le pont route rail Brazzaville-Kinshasa, le réseau ferré de la RD Congo et à la ligne Ilebo-Lubumbashi-Frontière Zambie. La ligne ferroviaire permettra aussi la jonction avec la ligne Kolwezi-Lobito traversant l’Angola jusqu’au port de Lobito. Le projet a pour objectif d’assurer la continuité du transport ferroviaire entre le port de Matadi et le centre, l’Est et le Sud Est du pays, et au-delà avec la Zambie et l’Afrique du Sud; d’optimiser les échanges extérieurs de la RD Congo par la diversification d’accès à la mer et de constituer un maillon non négligeable pour l’interconnexion à terme des réseaux ferroviaires de l’Afrique centrale, orientale et australe.
    Le chemin de fer en RD Congo est actuellement organisé en 4 réseaux distincts : une ligne permettant de relier Matadi et Kinshasa d’une part, ainsi qu’un réseau plus étendu, en liaison avec la Zambie, l’Angola et le lac Tanganyika, avec Lubumbashi comme point central, une ligne reliant Kisangani et Ubundu, pour pallier les Stanley Falls sur le Congo, et enfin une ligne à voie étroite dans la région de l’Uele (nord).
    POLD LEVI

    Pas de commentaire