MOUVEMENT DE LIBERATION DU CONGO : JPB donne de la voix, et prend ses distances des radicaux

    10
    JPB

    Dans un message transmis lundi 30 octobre 2017 depuis sa geôle à la Haye, Jean Pierre Bemba Gombo, le chairman du Mouvement de Libération du Congo (MLC) appelle à la création d’une «coalition » des forces sociales et de responsables politiques afin de revendiquer alternance. L’ancien vice-président de la République sous le régime dit du 1 + 4 estime que cette coalition devrait servir à la défense la constitution. «Je lance un appel à tous les congolais de réunir leurs forces, idées et ressources dans tout le pays, au Nord comme au Sud. A l’Est comme à l’Ouest dans une grande coalition de forces sociales et de responsables politiques afin de revendiquer une alternance démocratique dans notre pays », déclare Jean Pierre Bemba. Pour qui «Sun City et Lusaka ont été les lieux marquants où les congolais ont acté que plus jamais en RDC devrait être observé une dictature, plus jamais devrait y s’exercer un pouvoir illégitime » a-t-il expliqué.
    Jean-Pierre Bemba s’ajoute ainsi sur la liste, qui n’arrête pas de s’allonger, d’acteurs politiques qui appellent à une coalition pour faire face aux prochaines échéances électorales. Mais à la différence des radicaux de l’opposition katumbiste, l’ex. chef rebelle se garde bien de prêter le flanc à l’idée saugrenue d’une transition sans Joseph Kabila. L’allusion aux Accords de Sun City en Afrique du Sud et de Lusaka en Zambie indiquent que le Chairman du MLC demeure fidèle aux schémas de démocratisation issus de ces textes juridiques, et prend ainsi ses distances des radicaux de Limete et de Luanda en Angola.
    J.N.

    Pas de commentaire