MINISTERE DE LA DECENTRALISATION : Incertitude sur les salaire et primes

    20
    Azarias Ruberwa

    Le ministre d’Etat sortant de la Décentralisation, Azarias Ruberwa, n’aurait pas apprécié la démarche des agents de son ministère auprès du Dircab du chef de l’Etat, Vital Kamerhe. Le Secrétariat général en fait les frais.
    Accompagnés de quelques leaders syndicaux, les agents du ministère la Décentralisation, sont allés solliciter le concours du chef de l’Etat afin d’avoir droit ne fut-ce qu’à des primes, il y a quelques semaines. Une démarche qui aurait provoqué l’ire de son Excellence Azarias Ruberwa, qui assure la tutelle de ce ministère. L’homme estime que l’initiative d’une telle démarche lui revenait de plein droit.
    Pourtant, voilà pratiquement trois ans que l’ancien vice-président de la République pour le compte du RCD/Goma sous le régime du 1 + 4 se trouve à la tête de cet important ministère sans faire preuve d’une quelconque initiative, déplore la mouvance syndicale. «Nous sommes un ministère laissé-pour-compte. Quand ailleurs, l’on parle d’un nouveau barème salarial avec des augmentions. Nous, nous sommes emportés dans des vagues des promesses sans lendemain», râle ce chef de bureau.
    Pourtant la Décentralisation est un ministère stratégique et charnière entre Kinshasa et l’arrière-pays. Ici, c’est le règne du chacun pour soi, des recommandations en dessous de table adressées aux ministères de la Fonction publique et du Budget pour être éligible à la paie. Au Secrétariat général à la Décentralisation, l’on avait assuré aux agents que la paie, la première paie pour tous, s’effectuerait au 30 avril 2019, au plus tard. Mais aux dernières nouvelles, il faut encore, et espérer que ce sera effectif autour du mois de juillet prochain.
    Voilà plus de dix ans que le ministère de Décentralisation a été créé. Mais tout est resté ténébreux en matière de rémunération ou encore des missions et voyages de service. La Décentralisation, c’est le ministère de copinage, confie cet agent qui a sollicité un transfert vers un autre ministère. «J’engage l’Etat depuis six ans. Je signe même des documents…délicats. Mais je n’ai ni salaire ni prime même pas un petit frais de transport. Ce n’est pas de l’emploi ! », Fulmine-t-elle, avant d’ajouter que «Mon cas n’est pas isolé. Le ministre n’est-il pas au courant de tout ceci ?».
    Selon nos sources, des missions des limiers de la Fonction publique ont été diligentées au ministère de la Décentralisation en vue d’établir une liste des effectifs éligibles à la paie. Mais rien de concret n’en est sorti. Il nous revient que des agents de ce ministère comptent derechef s’en remettre au Dircab du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe, pour lui rappeler ses promesses sur le versement de leurs primes. Nous y reviendrons.
    JEAN-MICHEL MAPELA

    Pas de commentaire