MINES : L’embellie n’a pas attendu l’application du nouveau Code minier. Près de 865 millions de dollars réalisés au 1er semestre 2018

    39
    Henri Yav Mulang

    Alors que le code minier révisé n’est pas encore entré en application, les recettes minières ont quasiment triplé entre le premier semestre 2017 et les six premiers mois de 2018.
    Les mines ont, en effet, rapporté au premier semestre 2018, quelque 864.604.162,12 dollars, selon le ministre des Finances, Henri Yav Mulang. Ces recettes portent sur l’ensemble des rentrées des régies financières (DGI, DGRAD, DGDA) sur les six premiers mois de l’année 2018, en termes d’impôts directs et indirects, des droits de douanes et des recettes domaniales et de participation. Comparées aux revenus miniers du premier semestre 2017 qui n’étaient que 295 millions de dollars, les réalisations minières de 2018 enregistrent une croissance de 193% due sans doute à l’embellie des cours mondiaux du cuivre et du cobalt.
    Il convient, en effet, de rappeler que tous les trois mois, le ministre des Finances rend publiques les recettes réalisées dans le secteur des ressources naturelles (mines, hydrocarbures et bois). Au premier trimestre 2018, les mines ont, en effet, généré 397.857.756, 86 dollars alors qu’au second trimestre, période qui compte des échéances fiscales, l’Etat a gagné un plus de 70 millions de dollars, soit des recettes de 466.746.405,26 dollars. Notons que dans le projet de loi des finances 2018, les prévisions des recettes minières sont de l’ordre de 446. 329. 642 .546 FC pour la DGRAD, Direction générale des recettes administratives, judiciaires, domaniales et des participations ; 754.613.874.021 FC de prévisions de la DGI, Direction générale des impôts ; et 107.435.993.960 FC de la DGDA, Direction générale des douanes et accises.
    Sommation faite, les mines devraient rapporter au bas mot, 1.308.379.510.527 FC. Converties en dollars, au taux de 1671,80 FC/$ tel que repris dans le cadre macroéconomique 2018 révisé, les prévisions des recettes minières sont de 782.617.245,20 dollars. Alors même que, selon des experts de la DGDA, le code minier révisé n’est pas encore d’application.
    Il sied de rappeler que lors de l’ouverture de la IIIème Conférence minière à Kolwezi, dans la province de Lualaba, le Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, a recommandé au gouvernement la mise en application sans délai de nouvelles lois minières.
    POLD LEVI

    Pas de commentaire